Spread the love


Le palper-rouler, de quoi parle-t-on ?

Connu depuis de nombreuses années, le palper-rouler est un massage utilisé pour raffermir et tonifier la peau. « Son but est de soulever l’épiderme pour déloger la graisse sous-cutanée. Il se pratique en pinçant légèrement la peau entre le pouce et l’index, tout en exerçant des mouvements de bas en haut afin de faciliter la circulation sanguine sur les zones nécessaires à traiter » explique Alexandra Murcier, diéteticienne-nutritionniste. 

Drainage lymphatique ou palper-rouler : quelle différences ?

Alors que le palper-rouler vise à lutter contre la cellulite, via des mouvements permettant de décoller des amas graisseux ; le drainage lymphatique lui, s’adresse davantage aux personnes ayant des troubles circulatoires : “C’est un massage plus doux qui vise à stimuler la circulation de la lymphe dans le corps et ainsi favoriser l’élimination des déchets et des toxines” complète la docteure Nina Cohen-Koubi.

Ventre, cuisses, hanches… : est-ce que le palper-rouler enlève efficacement la cellulite ?

« Dans le sens où il améliore la circulation veineuse et lymphatique, oui le palper-rouler est indiqué dans le traitement de la cellulite. Pour autant, c’est un massage assez douloureux et sa pratique doit s’inscrire dans une démarche globale” explique la spécialiste en nutrition. 

Est-ce que le palper- rouler est aussi efficace pour maigrir ?

À lui tout seul, le palper-rouler ne fait évidemment pas de miracle : “Si c’est technique permet de mincir visuellement puisqu’elle permet d’améliorer l’aspect de la peau en atténuant l’effet peau d’orange ; cette méthode, employée seule, ne permet pas de maigrir. Pour avoir des effets visibles sur la silhouette, ce massage doit être pratiquer en association avec d’autres actions : rééquilibrage alimentaire, bonne hygiène de vie ou encore pratique d’une activité physique régulière que nous détaillerons plus bas” insiste Alexandra Murcier. “Le palper-rouler n’est qu’un des outils pour prendre soin de son corps. Une prise en charge holistique, tenant compte du patient dans sa globalité et de son environnement, est indispensable pour avoir des effets positifs et durables sur la perte de poids” précise Nina Cohen-Koubi.

Où pratiquer le palper-rouler ?

Ce massage peut se donner à domicile, en le réalisant soi-même manuellement ; chez un masseur professionnel ou kinésithérapeute et en institut de beauté spécialisé, qui peuvent le pratiquer de forme mécanique. “Vigilance toutefois aux praticiens qui feraient croire qu’il est possible de perdre du poids juste avec des sessions de palper-rouler, cette méthode à elle seule ne le permet en aucun cas” répète la médecin nutritionniste. 

Palper-rouler manuel ou mécanique : lequel choisir ?

“Pour celles et ceux qui ont la “flemme” de se masser tous les jours, le palper-rouler mécanique est sans doute le plus adapté” assure Alexandra Murcier. Cela signifie qu’une machine remplace la main de l’humain pour effectuer le soin. L’appareil va aspirer la peau puis la rouler en suivant le mouvement effectué par l’esthéticienne à l’aide de l’appareil dont le plus célèbre est le Cellu M6® de LPG Endermologie®. Le palper-rouler en institut reste cependant plutôt coûteux : environ 25 euros la demi-heure et se vend généralement en cure de 10 à 12 sessions. “En terme d’efficacité, la version à l’ancienne, manuelle, n’a rien à envier à cette première” nuance la praticienne. À une condition toutefois : “s’armer d’une bonne dose de régularité !”

Comment faire efficacement le palper-rouler soi-même ?

Mettre de l’huile ou de la crème

« Appliquer une huile ou une crème va permettre de rendre le massage plus agréable et de faciliter le mouvement et donc ses effets sur la peau : souplesse, tonicité. »

Masser le corps de bas en haut

“Le massage doit être effectué en partant du bas en allant vers le haut afin de stimuler la circulation sanguine de la zone sujette à la cellulite.” Il s’agit principalement des cuisses (intérieurs et extérieur), les fesses, les jambes, les genoux, le ventre, les bras.

“Après avoir effectué le palper-rouler et juste avant la douche, il peut être intéressant d’effectuer un petit massage sur la zone ciblée, à l’aide d’un gant de crin. C’est un bon moyen d’étirer la peau et d’exercer un effet exfoliation qui va permettre d’éliminer les cellules mortes” ajoute la diéteticienne-nutritionniste. Pour activer la micro circulation, pensez aussi à terminer par un jet d’eau fraîche. 

Combien de temps par jour faire le palper-rouler ?

“Réalisé à domicile, une dizaine de minutes peuvent suffire à noter des changements au bout de quelques jours mais là encore, tout dépend de chaque individu : alimentation, morphologie, génétique…” poursuit Alexandra Murcier.

Réflexes annexes pour intensifier l’effet palper-rouler

L’intégrer dans une routine quotidienne

« Pour profiter pleinement des bienfaits du palper-rouler, celui-ci doit être pratiqué quotidiennement ou au minimum tous les deux jours. L’idéal est de l’inscrire dans une routine agréable pour réussir à s’y tenir régulièrement » conseille Alexandra Murcier.

“Il est indispensable d’associer le palper-rouler à une alimentation adaptée, en privilégiant par exemple, des ingrédients riches en fibres et à indice glycémique bas tels que l’avocat ou les amandes. Réduire sa consommation générale de sel (source de rétention d’eau), tout en maintenant une bonne hydratation sont d’autres bons réflexes à adopter” poursuit Alexandra Murcier. Sans oublier, l’importance de manger à des heures régulières, de bien mastiquer et de dîner léger.

Avoir une activité physique 
Faire quelques exercices le matin, marcher régulièrement, prendre les escaliers quand c’est possible, sont d’autres pistes pour maximiser les effets du palper-rouler. Côté sport, Alexandra Murcier rappelle : “Les activités dans l’eau, comme l’aquabike ou la nage avec les palmes, fonctionnent aussi très bien pour éliminer la cellulite.

Être régulier
Une fois les séances de palper-rouler terminées, il sera important de garder les bons principes mis en place durant les séances ; alimentation saine, activité physique… ; au risque sinon, de retrouver de plus belle sa peau d’orange. 

Travailler son état d’esprit

“Quand on s’engage dans une démarche bien-être amincissante, il est important de travailler sur son état d’esprit et de se poser les bonnes questions : savoir pourquoi on désire perdre du poids ? Quel est notre idéal de poids et pourquoi ?” exprime la psychosomaticienne, Nina Cohen-Koubi.

“Encore aujourd’hui, l’image de la plastique “parfaite” dans les médias exerce une pression chez les femmes. Elles intériorisent cet idéal, pensant qu’elles devraient être minces pour plaire au lieu de s’accepter et de plutôt chercher à avoir un corps harmonieux dans lequel elles se sentent bien” indique la médecin nutritionniste. Elle ajoute : “Toutes ces méthodes amincissantes “dites efficaces et rapides” et dont fait partie le palper-rouler, renforcent l’idée que mincir est une évidence alors que ça relève d’un engagement profond et nécessite souvent un accompagnement professionnel.”

Palper-rouler, quels sont ses effets secondaires ?

Douleur, courbatures, ecchymoses ou encore fatigue peuvent être ressentis après une séance de palper-rouler. Nina Cohen-Koubi rappelle : “Qu’elle soit réalisée manuellement ou mécaniquement, cette méthode de massage est assez violente pour le corps. Certaines femmes pensent que plus ça va faire mal, plus ça va être efficace mais je suis convaincue qu’on peut améliorer son esthétisme sans avoir mal. Plutôt que le palper-rouler, je préconiserais d’ailleurs des massages avec des ondes ultrasoniques ou infrarouge, aussi efficaces et beaucoup plus softs.”

Contre-indications liées au palper-rouler

“Le palper-rouler est à éviter surtout chez les personne souffrant de gros problèmes circulatoires (trhombose veineuse, phlébites, varices….) ou atteints d’hémophilie : le risque hémorragique est important. Les personnes souffrants de cancer doivent aussi se méfier, je me demande si ce genre de massage ne risque pas de faire migrer des cellules vers d’autres parties du corps…?”  Pour les femmes enceintes ou allaitantes, la médecin nutritionniste est aussi catégorique : “Je déconseille le palper-rouler, il ne faut prendre aucun risque pendant et après la grossesse.” 

Si le palper-rouler séduit encore de nombreuses femmes et hommes en quête de perfection, cette technique est donc à prendre avec pincette.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *