Spread the love


Cette décision affectera tant les hôpitaux publics que privés. En ce qui concerne les hôpitaux publics, les tarifs facturés à la Sécurité sociale vont augmenter de 7,06% en 2023. Cette augmentation sera supérieure à celle de 2022, qui était de 2,3%. Selon le ministère de la Santé et de la Prévention, cette augmentation est nécessaire pour aider les hôpitaux à faire face aux coûts croissants des services de santé. Quant aux établissements privés, les hausses tarifaires seront plus faibles, mais encore significatives. Les établissements non lucratifs devraient connaître une augmentation de 6,7%, tandis que celle des établissements lucratifs sera de 5,4%.

Le ministre de la Santé a précisé que cette hausse des tarifs hospitaliers reflète l’objectif national de dépenses d’assurance maladie et des établissements de santé, qui est désormais porté à 101,1 milliards d’euros. Cette augmentation représente une augmentation de 3,3 milliards d’euros par rapport à l’année précédente. Cette augmentation des tarifs permettra également de financer des mesures destinées à améliorer la qualité des soins, notamment en augmentant les effectifs et en investissant dans les infrastructures.

En effet, ces tarifs en forte hausse comprennent 2,4 milliards d’euros pour faire face à l’évolution des ressources courantes des établissements, notamment dans un contexte exceptionnel d’inflation en 2023, et un milliard au titre de l’extension en année pleine de la revalorisation du point d’indice pour les fonctionnaires hospitaliers de juillet 2022. De plus, 400 millions d’euros seront dédiés à la poursuite des engagements du Ségur de la santé et 600 millions d’euros au financement des mesures de majoration du travail de nuit pour les établissements publics de santé (source 1).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *