Spread the love


Le maïs est-il un légume ?

Bien que le maïs doux soit juteux et de texture peu farineuse, il appartient à la famille des céréales et non des légumes comme beaucoup le pensent. Il est même aujourd’hui la céréale la plus cultivée au monde devant le blé et le riz ! Le maïs fait partie de la grande famille des graminées, au même titre que le seigle, l’orge, le riz et le blé.

Combien y a-t-il de calories dans le maïs doux en boîte ou en épi bouilli ?

Le maïs en boîte – dit appertisé – est du maïs cuit à l’eau, avec un peu de sel et la plupart du temps sans ajout de sucre.

Le maïs apporte 106 calories pour 100 g, à savoir un peu moins que les pâtes (128 cal/100 g) et le riz (146 cal/100 g) mais un peu plus que les pommes de terre (93 cal/100 g). 

L’épi de maïs cuit à l’eau ou au four sans ajout de matière grasse apporte sensiblement le même nombre de calories et de nutriments.

Quels sont les bienfaits nutrition du maïs ?

Le maïs est un aliment très sain, à la valeur nutritionnelle très intéressante, et il serait dommage de s’en priver. Tout d’abord, il apporte des glucides complexes de bonne qualité, qui sont le carburant des muscles et du cerveau. Ces glucides ont l’avantage d’être particulièrement digestes, car dénués de gluten et associés à une forte teneur en fibres (5 fois plus que le riz !). Ces dernières sont d’ailleurs connues pour leurs nombreux bienfaits santé : prévention des maladies cardiovasculaire, du diabète et de nombreux cancers digestifs.

Le maïs est par ailleurs un véritable cocktail de minéraux variés, parmi lesquels : le phosphore qui joue un rôle essentiel dans la formation et le maintien de la santé des os et des dents. Le potassium diurétique, du fer nécessaire au transport et à l’utilisation de l’oxygène par les globules rouges et du zinc qui aide au fonctionnement normal du système immunitaire.

Côté vitamines, il est une très bonne source de vitamines du groupe B, qui jouent rôle important dans le métabolisme des cellules et de vitamine A.

Enfin, le maïs est une très bonne source d’antioxydants variés : il contient des acides phénoliques dont l’un des principaux est l’acide férulique, mais aussi de la lutéine et de la zéaxanthine, deux composés antioxydants de la famille des caroténoïdes.

Le maïs est-il déconseillé en cas de diabète ?

Lorsque l’on est diabétique, l’objectif est de garder une glycémie (taux de sucre dans le sang) la plus régulière possible. Les féculents ne sont, non seulement pas déconseillés, mais même totalement indiqués en cas de diabète, à condition qu’ils soient apportés en quantités raisonnables et qu’ils aient un index glycémique (IG) le plus bas possible.

Le maïs possède un IG de 48, ce qui le classe dans les aliments à IG bas. Cela signifie que manger du maïs augmente le taux de sucre dans le sang de façon très progressive, ce qui est recommandé en cas de diabète. 

Est-ce que le maïs est bon pour le régime ?

Bien que les féculents souffrent encore d’une mauvaise réputation, les accusant de faire grossir et d’être incompatibles avec un régime minceur : c’est une idée fausse !

Avec leur valeur calorique modérée et leur richesse en glucides complexes, les féculents sont tout à fait recommandés aux personnes qui surveillent leur ligne. Le maïs fait en plus partie des meilleurs féculents minceur, puisqu’il est moins calorique que la plupart d’entre eux, est riche en fibres et possède un IG bas.

Une portion de 250 g de maïs apporte ainsi 265 calories, et provoque une sensation de satiété importante qui permet de tenir sans faim ni fringales jusqu’au repas suivant.
Mais le maïs se consomme rarement seul, et s’intègre plutôt dans des recettes où il se mêle à d’autres ingrédients, légumes et ou féculents.

  • En été, il se mariera à merveille à des tomates, du riz, du poivron et du thon pour une salade colorée et vitaminée.
  • En hiver, il sera parfait en soupe réconfortante : il peut être alors cuit dans un bouillon, avec un peu de crème et des oignons dorés à l’huile d’olive, puis mixé et assaisonné d’une pointe de noix muscade. À déguster en entrée, ou en plat accompagné de quelques tranches de bacon grillé.

Le pop-corn fait-il grossir ?

Le pop-corn est du maïs sec dont le chauffage à haute température provoque l’éclatement. C’est un aliment relativement calorique puisqu’il apporte 417 cal/100 g lorsqu’il est nature, et 478 cal/100 g lorsqu’il est sucré et au beurre.

Par ailleurs, l’index glycémique du pop-corn est plus élevé que celui du maïs doux, du fait de son procédé de fabrication qui provoque aussi l’éclatement de ses longues molécules d’amidon.

Le pop-corn est donc un aliment plaisir, qui doit être consommé avec modération, à plus forte raison lorsqu’on surveille son poids.

Le pain de maïs est-il calorique ?

Deux aliments très différents répondent à l’appellation « pain de maïs », avec des caractéristiques nutritionnelles différentes :

  • d’une part, un gâteau traditionnel de la cuisine sud américaine : il contient du beurre, du sucre et des œufs et est donc un aliment à classer dans la famille des pâtisseries, donc plutôt riche ;
  • d’autre part, du pain confectionné avec une partie de farine de maïs, plutôt appelé « pain au maïs ». Il s’agit alors d’un pain, au même titre que les autres (baguette, pain de campagne, pain au levain, etc.), qui contient une partie de farine de maïs, ce qui rend sa mie légèrement jaune. Il n’est pas contre-indiqué en période d’amaigrissement mais doit être limité en fonction des besoins de chacun.

Que manger pour perdre du poids ?

Pour perdre du poids, il faut avoir une alimentation équilibrée, à savoir manger de tout en quantité raisonnable, et privilégier les aliments frais et non transformés.

Les aliments à mettre à l’honneur sont : les fruits et légumes frais, les céréales complètes, les légumineuses, les produits laitiers peu gras, les viandes maigres, les poissons et fruits de mer, les graines et oléagineux. Les matières grasses ne doivent pas être supprimées, mais on privilégiera les huiles végétales riches en acides gras insaturés cardioprotecteurs.

Attention également à ne pas se priver de tous les aliments plaisir au risque de générer des frustrations importantes et intenables.

Il est enfin essentiel d’essayer de respecter sa faim le mieux possible, en ne mangeant que lorsqu’elle se manifeste et en s’arrêtant de manger dès les premiers signes de la satiété.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *