Spread the love


Une nouvelle bonne raison de vous préparer un jus de légumes. Selon une étude présentée à la conférence de la British Cardiovascular Society, boire du jus de betterave tous les jours pendant six mois après la pose d’un stent a permis de réduire le risque pour les patients souffrant d’angine de poitrine d’avoir une crise cardiaque. Le stent est un petit ressort métallique qui permet de dilater le vaisseau et de prévenir l’apparition de certaines maladies cardiaques.

Cette étude a été menée par des chercheurs du St Bartholomew’s Hospital et de l’Université Queen Mary de Londres. Ils ont constaté que 16 % des patients souffrant d’angine de poitrine avaient eu un incident cardiaque ou circulatoire grave, comme une crise cardiaque ou la nécessité d’une nouvelle intervention, dans les deux ans suivant l’installation du dispositif. Mais, ce chiffre est tombé à 7,5 % pour les adeptes du jus de betterave quotidien.

« Lorsque la largeur des vaisseaux sanguins des patients a été mesurée six mois après la mise en place d’un stent, les vaisseaux de ceux qui avaient du jus de betterave ont montré environ deux fois moins de rétrécissements pendant cette période que ceux qui avaient reçu le traitement placebo », détaille l’étude. Selon les chercheurs, c’est la teneur naturelle élevée en nitrate inorganique qui serait responsable de ces bienfaits. Les patients de l’essai qui ont bu du jus de betterave sans nitrate inorganique n’ont pas obtenu les mêmes bénéfices.

Du jus sur ordonnance ?

« Des expériences en laboratoire ont suggéré que le nitrate inorganique, qui se trouve naturellement dans le jus de betterave, aurait ces effets, et il est très encourageant de le voir créer une si grande amélioration dans la clinique pour les patients souffrant d’angine de poitrine. Nos patients ont apprécié que leur traitement soit un produit entièrement naturel qui n’a pas d’effets secondaires significatifs », rapporte le Dr Krishnaraj Rathod, maître de conférences clinique à l’Institut de recherche William Harvey, QMUL, qui a dirigé l’essai.

Avant de compléter : « Nous allons maintenant passer à la prochaine étape des essais dans l’espoir que les médecins puissent bientôt prescrire du jus de betterave pour garantir que les stents durent plus longtemps et fournir un soulagement encore plus efficace des symptômes ».

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *