Spread the love


Les beaux jours approchent et, avec eux, l’artichaut fait son grand retour. Cette fleur en bouton délicate et généreuse, originaire de l’ouest méditerranéen, est une évolution botanique du chardon. Comme la plupart des légumes, l’artichaut comporte de nombreux bienfaits pour la santé.

Peu calorique, il est riche en vitamine B9 (acide folique), et contient également du potassium, du calcium, du manganèse, du zinc et du fer. Il renferme une autre particularité : il contient beaucoup de fibres, en particulier l’inuline. Si ce nutriment favorise le transit intestinal, les personnes fragiles peuvent ressentir une certaine gêne digestive lorsqu’elles en consomment, surtout en grandes quantités.

Diminuer l’insuline

Pour éviter des ballonnements et troubles variés, il existe une astuce très simple, pratiquée depuis longtemps par nos grand-mères : ajouter du jus de citron à l’eau de cuisson des artichauts. Initialement, cette technique permet surtout d’éviter l’oxydation des feuilles et leur changement de couleur. Mais la conséquence directe est une meilleure digestion, en diminuant le taux d’inuline.

Bonne nouvelle : le goût du jus de citron se marie parfaitement avec celui de l’artichaut. En effet, la légère astringence qu’on détecte lorsqu’on mange ce légume-fleur est provoqué par la cynarine, un composé biochimique qui joue avec les papilles et tend à nous faire croire que nous avons un goût sucré en bouche. Avec le citron, un équilibre se met en place, apprécié par les gourment qui recherchent des associations originales.

Cru, mijoté, bouilli ou rôti

Maintenant que vous savez comment consommer l’artichaut sans souffrir pendant la digestion, il ne reste qu’à trouver la meilleure recette pour en profiter pleinement. Lorsqu’il est jeune, l’artichaut se consomme cru, en salade, avec une vinaigrette. Vous pouvez aussi le faire bouillir, mijoter, ou le rôtir au four, en fonction de vos envies.

Il se conserve quelques jours dans le bac à légumes du réfrigérateur lorsqu’il est cru, mais il doit être consommé dans les 24 heures quand il est cuit, rappelle le Ministère de l’agriculture.

Source

Ministère agriculture 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *