Spread the love


Fin de partie pour le HHC. Lundi 12 juin, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a annoncé l’interdiction de la vente et de la consommation du HHC, dérivé du cannabis.

Une interdiction en vigueur dès le 13 juin

« Nous avons décidé d’inscrire l’hexahydrocannabinol (HHC) et deux de ses dérivés, le HHC-acétate (HHCO) et l’hexahydroxycannabiphorol (HHCP) sur la liste des produits stupéfiants. Ainsi, leur production, leur vente et leur usage sont interdits en France à partir du 13 juin 2023 », justifie l’expert des médicaments dans un communiqué.

Une  interdiction souhaitée par le ministre de la Santé. Le 15 mai dernier, ce dernier avait assuré que ces dérivés de synthèse du cannabis profitaient “d’une faille de classification”. Ils ne sont pas classés comme produits stupéfiants. Je pense très honnêtement qu’ils le seront rapidement maintenant ».

La France n’est pas le seul pays européen à interdire ces substances. C’est aussi le cas de l’Autriche, de la Belgique, du Danemark et du Royaume-Uni.

Un risque d’abus et de dépendance

Cette annonce a été faite par l’ANSM au regard des résultats de certaines évaluations récentes. « Cette décision fait suite aux travaux réalisés à notre demande par les centres d’évaluation et d’information sur la pharmacodépendance-addictovigilance (CEIP-A). Ces travaux ont rapporté que le HHC présente un risque d’abus et de dépendance équivalent à celui du cannabis. De plus, la structure chimique de ces produits est proche de celle du delta-9 tétrahydrocannabinol (delta-9 THC), classé comme stupéfiant ».

Parmi les dangers relevés par l’ANSM liés à la consommation de HHC :

  • tremblements,
  • vomissements,
  • anxiété,
  • bad trip,
  • tachycardie

Et l’Agence sanitaire de compléter : « La surveillance réalisée par le réseau national d’addictovigilance (CEIP-A) indique que la consommation de HHC augmente actuellement en France, parfois à l’insu des usagers qui pensent consommer un autre produit, comme du CBD. Les deux dérivés du HHC, le HHCO et le HHCP, sont également vendus en France et dans d’autres pays européens ».

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *