Spread the love


Richard “Rick” Slayman, 62 ans, avait été opéré au Massachusetts General Hospital en mars. Cette sortie de l’hôpital avait été célébrée comme un moment historique pour la science, les chirurgiens espérant que le rein de porc lui offrirait une nouvelle chance de vie pendant au moins deux ans.

L’équipe de transplantation du Massachusetts General Hospital a exprimé sa profonde tristesse suite au décès de Rick Slayman et a présenté ses condoléances à sa famille. Cependant, aucune indication n’a été donnée sur les raisons exactes du décès, et aucune corrélation avec la greffe n’a été établie.

Une première qui marquera l’histoire

Originaire de Weymouth, dans le Massachusetts, Slayman avait été le premier patient vivant à subir cette procédure. Auparavant, des reins de porc avaient été transitoirement transplantés sur des donneurs en état de mort cérébrale. Malheureusement, deux autres patients ayant reçu des greffes de cœur de porc avaient également succombé à la maladie quelques mois après l’intervention.

Slayman avait subi une greffe de rein classique à l’hôpital en 2018, mais a dû retourner à la dialyse l’année dernière en raison de complications. Face à la nécessité croissante d’interventions liées à la dialyse, ses médecins ont recommandé une greffe de rein de porc, ouvrant ainsi la voie à une nouvelle ère de la médecine régénérative.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *