La majorité des produits sont inefficaces et dangereux pour la santé


Punaises, mouches, moustiques, rongeurs… Pour se débarrasser des nuisibles, de nombreux Français ont pour habitude de dégainer des produits toxiques. Or, selon une étude de 60 millions de consommateurs, relayée par BFMTV jeudi, la grande majorité de ces insecticides ou autres raticides sont dangereux pour la santé. Mais également inefficaces.

Sur 68 références anti-nuisibles évaluées par l’association, 70 % s’avèrent nocifs pour les utilisateurs, les animaux et l’environnement. La rédactrice en chef adjointe du magazine pointe notamment la présence des pyréthrinoïdes dans les produits. Si ces substances sont moins dangereuses que d’autres, elles n’en restent pas moins « irritantes et allergisantes », précise Sophie Coisne. « Elles auraient aussi des liens avec la leucémie de l’enfant. Ces formules doivent être ainsi utilisées avec un maximum de précaution », poursuit-elle.

Ouverts et oubliés dans un placard

D’autres composants sont également mis en cause par 60 millions de consommateurs. Ces substances toxiques peuvent être dangereuses pour les femmes enceintes ou les enfants. Elles peuvent également être considérées comme des perturbateurs endocriniens.

Autre alerte autour de l’utilisation des anti-nuisibles : les produits sont souvent ouverts puis abandonnés pendant de nombreux mois au fond du garage ou d’un placard. Or, les composés peuvent nuire à l’environnement. De son côté, l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) précise que 36 % des Français ne suivent pas correctement les conditions d’utilisation des produits.

Des solutions alternatives

Si les insecticides sont jugés trop toxiques, 60 Millions de consommateurs n’est pas tendre non plus avec les produits d’origine végétale. Notamment ceux qui utilisent une variété de pyrèthre, potentiellement allergisante et mauvaise pour le système endocrinien. Par ailleurs, les huiles essentielles peuvent s’avérer toxiques pour certains animaux.

Reste les solutions alternatives. Pour lutter contre les rongeurs, Sophie Coisne préconise par exemple « les appâts et les pièges ». Les petits insectes anti-mites, le lavage du linge à haute température ou encore l’installation de moustiquaires peuvent permettre de lutter au quotidien contre certains nuisibles.

Leave a Reply

Your email address will not be published.