Spread the love


Nos mains en disent décidément beaucoup plus qu’on le pense sur qui nous sommes !

Dans une étude publiée récemment dans la revue Plos One (Source 1), des chercheurs de Floride (États-Unis) ont découvert que le profil des composés odorants de la main pouvait être utilisé pour prédire son sexe. Une donnée qui pourrait être particulièrement utile lors d’enquêtes policières.

Les chercheurs ont ici utilisé une technique d’analyse, la spectrométrie de masse, pour analyser les composés odorants volatils présents sur les paumes de 60 participants (30 hommes et 30 femmes). Après avoir identifié les composés de chaque échantillon, les scientifiques ont fait une analyse statistique afin d’observer si celle-ci pouvait déterminer le sexe de l’individu en fonction des odeurs présentes sur sa paume. Verdict : l’analyse a réussi à prédire le sexe d’une personne avec une précision de 96,67 %.

Étant donné que vols, agressions ou viols sont souvent des actes criminels réalisés via la main d’un auteur, cette nouvelle donnée olfactive pourrait ajouter sa pierre à l’édifice pour identifier plus rapidement un coupable. “Cette approche d’analyse des composés odorants volatils des mains peut être appliquée lorsque d’autres preuves discriminatoires telles que l’ADN font défaut et permettent une différenciation ou une caractérisation de classe telle que le sexe, l’ethnie et l’âge”, ont conclu les auteurs.

Leave a Reply

Your email address will not be published.