Spread the love

Les polluants éternels semblent être partout, jusque dans l’eau que nous buvons. Leur omniprésence dans notre environnement est de plus en plus démontrée, ce qui provoque des inquiétudes légitimes au sein de la population. Récemment, des analyses de l’eau du robinet dans plusieurs villes et régions françaises ont révélé la présence de PFAS.

Des prélèvements réalisés en mars 2024 par Europe Ecologie-Les Verts (EELV) dans 26 villes en France ont montré la quasi-omniprésence des PFAS dans l’eau potable. 21 de ces villes étaient en effet concernées. Parmi elles :

  • La Rochelle. Les 20 substances recherchées ont été détectées, mais en petites quantités ;
  • Limoges ;
  • Annecy ;
  • Lorient ;
  • Sète…

Fermer

© Europe Écologie Les Verts

© Europe Écologie Les Verts

En Vendée, la commune de Luçon est également concernée, selon une enquête révélée en mars 2024 par Ouest-France (source 1).

En Haute-Savoie, des lanceurs d’alerte ont récemment détecté une présence importante de PFAS dans les eaux de plusieurs communes, dont Rumilly, où se trouve une usine du groupe Seb, qui produit notamment les poêles et casseroles Tefal, accusées de contenus des substances nocives.

Une autre analyse menée par l’Agence régionale de santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes, dont les résultats ont été publiés en janvier 2024, avait montré que 166 000 habitants de la région consomment une eau contaminée aux PFAS, notamment au sud de Lyon.

Cette liste n’est bien sûr pas exhaustive. Aussi, si des prélèvements ont montré une pollution à un instant T, des mesures ont pu être prises depuis. Pour connaître la qualité de l’eau dans votre ville, UFC-Que-Choisir a mis au point une carte interactive.

Les contrôles de l’eau potable bientôt intensifiés

Pour mieux détecter et rendre compte de cette pollution des eaux potables françaises, une proposition de loi, adoptée en 1ère lecture par le Parlement en avril 2024, prévoit que les autorités sanitaires contrôlent systématiquement l’eau du robinet à la recherche de PFAS, mais aussi que les agences régionales de santé et le ministère de la Santé présentent un bilan de la qualité de l’eau (source 2). Il est déjà prévu qu’à partir de 2026, des contrôles sanitaires de routines seront effectués dans l’eau potable à la recherche de 20 PFAS.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *