Spread the love


Si vous vous êtes récemment rendus en pharmacie, vous avez peut-être aperçu une affiche faisant mention d’une grève, ce jeudi 30 mai. En effet, ce jeudi de fin mai s’annonce comme un jeudi “noir” dans les officines (Source 1), appelées massivement à la grève par plusieurs syndicats. Il faut dire que les motifs pour faire grève ne manquent pas : inquiétude face à une possible libéralisation du marché des médicaments et de la vente de médicaments en ligne, pénuries de médicaments, menaces de fermeture des petites officines en zones rurales, demandes de revalorisations…

Les ARS détaillent l’organisation mise en place

La grève s’annonce massivement suivie, au point que, dans une zone donnée, toutes les pharmacies pourraient être fermées, obligeant les personnes ayant urgemment besoin de médicaments à s’organiser. Preuve en est que la grève s’annonce majeure, plusieurs Agences régionales de santé (ARS) ont publié leurs mises en garde, conseils et dispositions afin d’aider les usagers à se procurer les médicaments dont ils pourraient avoir besoin en urgence.

Ainsi, l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes indique-t-elle que, pour les urgences pharmaceutiques, “une pharmacie d’officine a été réquisitionnée dans chaque secteur de garde par arrêté préfectoral”, et fournit la liste sur son site internet (Source 2).

Même son de cloche pour l’ARS Paca (Source 3), qui indique avoir “pris des arrêtés de réquisition pour cette journée afin d’assurer un service pharmaceutique minimum pour répondre aux besoins urgents de la population”.

L’ARS Bretagne (Source 4) a annoncé qu’elle publiera au cours de ce mercredi 29 mai, sur son site internet, la liste des pharmacies réquisitionnées sur la journée du jeudi 30 mai, là aussi “pour assurer la continuité de l’approvisionnement en produits pharmaceutiques”. Elle rappelle que, en dehors des heures d’ouverture généralement pratiquées par les officines, on peut, sur tout le territoire, composer le 3237 pour obtenir l’adresse de la pharmacie de garde. Ce numéro reste néanmoins payant (35 centimes d’euros la minute).

L’ARS Île-de-France précise quant à elle que le dispositif de garde de nuit a été étendu sur la journée du 30 mai 2024. Elle donne sur son site (Source 5) la liste des pharmacies qui seront maintenues ouvertes à la demande de l’ARS Île-de-France et des Préfectures de département pour assurer la distribution urgente de médicaments et de produits de santé.

On retiendra donc que les ARS ont mis en place des mesures, et qu’il est donc judicieux de consulter le site internet de l’ARS de sa région ou de la contacter par téléphone pour en savoir plus. La presse locale peut aussi être une bonne source d’information pour s’y retrouver rapidement.

Par ailleurs, comme c’est déjà le cas dans de nombreux territoires, en cas de passage aux urgences avec obtention d’une ordonnance, le personnel hospitalier pourra aiguiller les patients afin qu’ils parviennent à obtenir les médicaments prescrits.

Des usagers invités à anticiper au maximum

Toutes les Agences régionales de santé appellent cela dit les usagers à anticiper au maximum pour ne pas surcharger le système de garde, ou service minimum, mis en place pour cette grève exceptionnelle. Pour des renouvellements d’ordonnance de traitements qui ne peuvent être interrompus, ou pour des médicaments et produits de parapharmacie sans caractère urgent, mieux vaut donc se rendre en pharmacie dès aujourd’hui, ou attendre vendredi 31 mai, si toutefois cela peut attendre.

Les usagers sont invités à joindre le 15 en cas de difficulté à trouver une pharmacie ouverte, uniquement en cas d’urgence médicale cependant.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *