Spread the love

Trois chiens qui concourraient à la finale du championnat de France de canicross, à Vauvert dans le Gard, sont décédés après avoir été empoisonnés, ce dimanche 12 mars.

Une première dans le monde des sports canins. La journée du dimanche 12 mars se voulait festive, mais a tourné au drame. Trois chiens sont en effet décédés lors de la finale du championnat de France de canicross après avoir été empoisonnés, rapporte France 3 Occitanie.

Un quatrième est dans un état grave, «seulement en ayant reniflé le vomi des autres chiens», a indiqué Yvon Lasbleiz, président de la Fédération des Sports et Loisirs Canins, à nos confrères. L’animal devrait néanmoins s’en sortir.

Acte criminel

L’empoisonnement serait dû à un insecticide pour limace, placé dans des boulettes de viande qui ont été disséminées sur le parcours sportif. Les animaux sont décédés à peine 15 minutes après l’ingestion de ces boulettes.

Pour Yvon Lasbleiz, le geste est incompréhensif. Il y voit un acte criminel, dont les conséquences auraient pu être pires encore, «si un enfant s’était approché de ces boulettes». Des bénévoles de l’association les ont immédiatement retirées du parcours, dès les premiers effets constatés sur les chiens, vers 7h30 dimanche matin. 

Les chiens empoisonnés vont être autopsiés

Les organisateurs du Canicross 30 préparaient l’événement depuis un an. La présidente de l’association organisatrice, Emilie Lucas, effondrée, a décidé de ne plus organiser d’épreuves canines à Vauvert. «Je me suis écroulée. J’aurais préféré qu’ils cassent tout plutôt que de s’en prendre aux chiens !», a-t-elle lâché à Midi-Libre. L’épreuve était prévue sur deux jours, samedi 11 et dimanche 12 mars. Elle était qualificative pour les championnats du monde qui auront lieu en octobre en Allemagne. 

Une enquête est en cours, les gendarmes de la brigade de Vauvert et des membres de la police scientifique ont été dépêchés sur place. Les chiens empoisonnés vont être autopsiés à Lyon (Rhône).

Leave a Reply

Your email address will not be published.