Spread the love


Est-ce que les fruits de mer font grossir ?

Selon les fruits de mer, l’apport calorique varie entre 60 calories aux 100 g et 156 calories aux 100 g, soit un peu plus que du jambon blanc qui fournit 50 calories aux 100 g, mais pas plus que du faux-filet de bœuf, du rosbif ou du poulet.

Les fruits de mer ne font donc pas grossir !

« A condition, bien sûr, de ne pas les accompagner de mayonnaise pour les bulots par exemple, ou de ne pas les déguster avec une sauce béchamel pour les coquilles Saint-Jacques ou frites ou panées pour les crevettes », prévient Aurore Lavergnat, diététicienne-nutritionniste.

Un filet de citron, ou une cuisson pochée ou en papillote limitent l’apport calorique supplémentaire.

Fruits de mer et protéines

L’atout des fruits de mer dans le cadre d’un régime minceur c’est leur apport en protéines« Effectivement, les fruits de mer renferment entre 8 g et 32 g de protéines », précise la diététicienne-nutritionniste.

L’huître est le fruit de mer qui apporte le moins de protéines avec 8 g aux 100 g, et le calmar celui qui en contient le plus avec 32 g. Entre les 2, on trouve la moule avec 10 g,  la palourde avec 11 g, le crabe et le homard avec 19 g, la langoustine et la coquille Saint-Jacques avec 20 g, la crevette rose avec 22 g et le bulot avec 23 g.

« Les protéines des fruits de mer sont de bonne qualité, elles renferment l’ensemble des acides aminés essentiels, informe Aurore Lavergnat. Très nourrissantes, les protéines permettent d’atteindre rapidement une sensation de satiété. Ce qui contribue à moins manger durant le reste du repas et à limiter les risques de grignotage dans l’après-midi ou après dîner. »

Fruits de mer et digestion

Alors que la viande et la volaille se digèrent en 3 à 4 heures, les fruits de mer ont un temps de digestion supérieur.

« Il faut compter entre 4 à 8 heures, précise la diététicienne-nutritionniste. La digestion entraîne la décomposition des nutriments des aliments, ce qui fait travailler l’estomac et apporte le sentiment de satiété. »

Et pendant ce temps, on n’a pas faim !

Fruits de mer et cholestérol

Les fruits de mer renferment moins de cholestérol que les œufs ! En plus, ce dernier est souvent concentré dans la tête, que l’on ne mange pas ! « Ils apportent surtout des acides gras oméga-3 bons qui aident à brûler les graisses et qui sont aussi bénéfiques pour le cœur, le cerveau et le système immunitaire », informe Aurore Lavergnat.

Est-ce que les crevettes font grossir ?

« Elles sont riches en protéines rassasiantes puisqu’une portion de 100 g en apporte autant qu’un steak haché de même poids, informe la diététicienne-nutritionniste. Dégustées nature ou accompagnées d’un filet de citron, de ciboulette et d’un peu d’échalotes hachées, elles ne font pas grossir. » En revanche, on oublie la mayonnaise, la panure et la friture !

Est-ce que les moules font grossir ?

« Une portion de 100 g apporte 92 calories ce qui est très correct, précise Aurore Lavergnat. Mais tout dépend, ensuite, du mode de préparation. Les moules marinières sont plus légères que celles cuisinées au beurre, à la crème et surtout, on évite de les accompagner de frites ! »

Combien d’huîtres peut-on manger par jour ?

Une alimentation équilibrée étant variée, il n’est pas question de manger des huîtres quotidiennement ! Cependant, « une douzaine d’huîtres n’apporte pas plus de 100 calories et environ 3 g de lipides, principalement des acides gras oméga-3, précise Aurore Lavergnat. Ce sont de bonnes graisses qui participent à la réduction du taux de mauvais cholestérol. Les huîtres peuvent donc faire partie de l’une des deux portions de poissons et fruits de mer recommandées par semaine. Et avec seulement 8 huîtres, on comble 100 % des besoins quotidiens en fer. »

Il ne faut pas oublier également que les huîtres renferment du calcium, du magnésium, du potassium, du sélénium, du zinc ainsi que des vitamines B2, B3 et B12, de la vitamine A et de la vitamine D.

Quels sont les crustacés les moins caloriques ?

Dans le cadre d’un régime minceur, autant s’orienter vers les fruits de mer qui fournissent le moins de calories. Ce ne sera pas, pour autant, une raison d’en consommer davantage !

Voici du moins calorique au plus calorique, les fruits de mer à mettre à ses menus.

• Le couteau de mer : 60 calories aux 100 g (1).

• L’huître : 67 calories aux 100 g (soit 6 à 8 huîtres en moyenne).

•  La palourde : 80 calories aux 100 g.

• La langoustine : 89 calories aux 100 g, mais 200 calories si on la mange panée ou frite !

• Le homard : 90 calories aux 100 g.

• La crevette rose :  93 calories aux 100 g (soit 5 à 7 crevettes).

• Le bulot : 97 calories aux 100g s’il est mangé cuit, et 131 calories aux 100 g s’il est mangé cru.

• La moule : 92 calories aux 100 g pour la moule marinière (oignon et vin blanc).

• La coquille Saint-Jacques :  110 calories aux 100 g (noix + corail), soit 4 à 6 noix.

• Le crabe (ou tourteau) : 124 calories aux 100 g, mais 192 calories aux 100 g pour les rillettes de crabe.

• Le calmar : 149 calories aux 100 g s’il est cuit à l’eau, mais 252 calories aux 100 g en beignet !

Quels sont les bienfaits des fruits de mer ?

Outre leur intérêt dans le cadre d’un régime minceur grâce à leur apport intéressant en protéines et à leur faible valeur calorique, les fruits de mer ont d’autres bienfaits pour la santé.

« Les fruits de mer fournissent de la vitamine D, indispensable aux os et à l’immunité, de la vitamine B12 utile à la formation des globules rouges, au bon fonctionnement du système nerveux, ainsi que divers minéraux comme le zinc, le sélénium, le fer et l’iode, énumère la diététicienne-nutritionniste. Ces derniers sont nécessaires à la croissance, au système immunitaire, au transport de l’oxygène dans le corps…»

Attention aux substances chimiques !

L’Agence nationale de sécurité sanitaire recommande la consommation de poissons et fruits de mer à raison de deux fois par semaine. Une fréquence à respecter car une étude américaine, dont les résultats sont parus dans la revue Exposure and Health, montre un risque d’exposition accru aux PFAS (des composés chimiques synthétiques) qui sont néfastes pour la santé. Les fruits de mer qui y seraient le plus exposés sont les crevettes et le homard. A consommer donc avec modération !

1- Source : Table du Ciqual. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *