Spread the love


La fracture en motte de beurre affecte le plus souvent le poignet : l’os n’est pas cassé, seulement rétracté sur lui-même. C’est une fracture pédiatrique répandue.

Définition : qu’est-ce qu’une fracture en motte de beurre du radius du poignet (radius) ?

Nous parlons de fracture « en motte de beurre » ou « en tore » lorsqu’un os se plie ou s’écrase sur lui-même sans cassure nette. Cette blessure est fréquente au niveau du poignet chez l’enfant et l’adolescent.

Généralement la fracture en motte de beurre touche les enfants entre 2 et 8 ans. C’est l’os du radius au niveau du poignet qui est le plus souvent touché. Parfois c’est l’autre os de l’avant-bras : le cubitus. Plus rarement c’est le tibia. Dr Éric Abehsera, chirurgien orthopédiste.

En effet, chez l’enfant et l’adolescent, ces deux os qui forment le poignet ne sont pas encore bien consolidés. Ils sont plus flexibles et parfois même un peu mous. Ainsi au lieu de casser, ils peuvent se recroqueviller.

« Le plus souvent la fracture en motte de beurre est la conséquence d’une chute sur la paume de la main ou le poignet alors que le bras était tendu. Le traumatisme provoque une sorte de “motte de beurre” sur la partie extérieure de l’os qui n’est visible qu’à l’examen radiologique », d’après l’expert.

Le patient peut ressentir de la douleur au niveau du poignetet un gonflement peut apparaître. L’immobilisation au moyen d’une attelle permet généralement la guérison en trois à quatre semaines.

Quels sont les symptômes de la fracture en motte de beurre ?

La fracture en motte de beurre provoque une douleur intense au moment du choc. La douleur demeure par la suite. Elle est le plus souvent bien tolérée mais peut empêcher de bouger le poignet. La douleur est aussi plus prononcée lorsque le patient touche son bras. Habituellement, un gonflement discret apparaît.

Il n’est pas rare que ces symptômes légers n’inquiètent ni l’enfant ni son entourage et que la fracture ne fasse l’objet d’aucune consultation. Néanmoins, la fracture en motte de beurre est un motif fréquent de consultation au service des urgences.

« Parfois l’enfant ne se plaint pas mais il évite de bouger le bras et il ne veut pas qu’on lui touche le bras. Un tel comportement doit vous mettre la puce à l’oreille. Il arrive que la fracture soit décelée des semaines après la chute », selon l’expert.

Quelles sont les complications possibles ?

« Les complications de la fracture en motte de beurre sont exceptionnelles. Nous pourrions même dire qu’il n’y a aucune complication », rassure la docteure Éric Abehsera.

Néanmoins, il arrive que cette blessure laisse place à un cal vicieux. Nous appelons cal vicieux la consolidation en position anormale d’un os après une fracture : il y a donc une déformation de l’os souvent visible à l’œil nu car le membre est déformé et les mouvements peuvent être modifiés par cette complication de la fracture.

Cette complication peut causer un préjudice esthétique et fonctionnel. Il peut aussi y avoir des sensations douloureuses en cas de mouvements ainsi que des fourmillements. La mobilité du poignet mais aussi parfois de la main et des doigts peut être réduite. Enfin, la force musculaire est diminuée, de même que la force de serrage de la main.

Dans la grande majorité des cas, les cals vicieux guérissent spontanément en quelques mois. Dans le cas inverse, il faut attendre la fin de la croissance du patient avant de proposer une ostéotomie correctrice.

Fracture en motte de beurre : pourquoi les enfants sont plus à risque ?

La fracture en motte de beurre est fréquente chez l’enfant et même l’adolescent car à ces âges précoces de la vie, les os (en pleine croissance) ne sont pas encore consolidés. Ils ont une forte composition en eau, ce qui les rend spongieux et mous. Ils sont aussi moins résistants que ceux des adultes. Ainsi en cas de choc ou de stress, ils peuvent se rétracter sur eux-mêmes au lieu de se casser. Se forme alors une sorte de motte de beurre visible à la radiographie.

Qui et quand consulter ? Comment est établi le diagnostic ?

En cas de signes évocateurs comme une douleur au poignet ou un gonflement après une chute, il est préférable d’emmener rapidement votre enfant au service des urgences. Le diagnostic est confirmé au moyen d’une radiographie du poignet.

Traitements : comment soigner une fracture en motte de beurre ?

La bonne nouvelle c’est que la fracture en motte de beurre ne nécessite pas toujours de plâtre.

Le port d’une attelle peut être suffisant

« Le port d’une attelle amovible ou d’une manchette en résine pendant 3/4 semaines peut être suffisant » Vous pouvez obtenir l’attelle à l’hôpital ou l’acheter dans une pharmacie qui vend ce type de produits. Les attelles amovibles facilitent grandement les tâches quotidiennes comme l’habillement ou la toilette.

Pour les petits enfants, il est parfois préférable d’obtenir pour la manchette en résine afin qu’ils ne soient pas tentés de les enlever en permanence. Dr Éric Abehsera

Il est recommandé d’arrêter le port de l’attelle ou de retirer la manchette dès que la douleur a disparu.

« Les activités sportives et surtout celles à haut risque de chute (ski, patins à glace…) sont à éviter pendant un à deux mois après la guérison. Si la douleur persiste par la suite, il faut retourner voir le médecin orthopédiste », souligne le médecin orthopédiste.

La rééducation chez un kinésithérapeute n’est pas nécessaire.

Douleur : si mon enfant a mal, que faire ?

La douleur est fréquente surtout dans les jours qui suivent la blessure. « Il est possible de soulager votre enfant par la prise de paracétamol. Les anti-inflammatoires sont à éviter », selon le docteur Éric Abehsera. La surélévation du bras (au niveau de la poitrine) peut permettre de réduire le gonflement.

Prévention : comment éviter cette fracture de l’avant-bras ?

Il n’existe aucun moyen de prévoir ou d’éviter une fracture en motte de beurre. Il est déconseillé de surprotéger vos enfants : ils doivent continuer à jouer et à faire leurs propres expériences. Néanmoins, vous devez équiper votre bambin des protections habituellement recommandées pour chaque sport : par exemple, mettre un casque au ski ou en vélo, mettre aussi un casque, des coudières et genouillères pour le patin à roulettes

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *