Spread the love


Est-ce que la feta est grasse ?

La feta est un fromage grec à pâte molle confectionnée à partir de lait de brebis, et parfois de chèvre aussi. Il nécessite deux mois d’affinage en saumure. La feta a une indication géographique protégée (IGP) depuis le 14 octobre 2002. Elle bénéficie également d’une appellation d’origine protégée (AOP).

Les matières grasses de la feta

En moyenne, les fromages apportent 28 g de lipides aux 100 g. La feta en renferme moins :  23 g de lipides aux 100 g. Parmi ces matières grasses, on trouve une majorité d’acides gras saturés : 14 g, près de 5 g d’acides gras monoinsaturés et un peu plus d’1 g d’acides gras polyinsaturés.

« Les acides gras saturés ne sont pas recommandés pour la santé, précise la diététicienne-nutritionniste. Ils favorisent le dépôt de cholestérol au niveau des artères et ils augmentent le risque de souffrir d’une maladie cardiovasculaire. Leur consommation quotidienne doit être inférieure à 12 % de l’apport total en lipides qui, lui, est compris entre 35 et 40 % de l’apport énergétique quotidien. »

Parmi les acides gras polyinsaturés de la feta, on trouve l’acide linoléique conjugué. Ce dernier pourrait contribuer à réduire la graisse corporelle et à prévenir le diabète  (1).

Il faut aussi se rappeler qu’on ne mange pas 100 g de feta ! Une portion correspond à 30 g environ. Et pour ne pas rajouter de gras, il est préférable de la choisir en bloc nature, et non en bocal, marinée dans de l’huile et des aromates.

Les calories de la feta

La feta apporte entre 270 calories aux 100 g et 280 calories selon qu’elle est confectionnée avec du lait de brebis (feta authentique) ou avec du lait de vache (fromage type feta).

« Elle fait partie des fromages les moins caloriques, précise Aurore Lavergnat, diététicienne-nutritionniste. En moyenne, les fromages apportent plutôt autour de 350 calories aux 100 g. »

Les fromages les moins caloriques

Voici les autres fromages les moins caloriques :

– Le fromage blanc : entre 49 et 80 calories aux 100 g selon son pourcentage de matières grasses.

– La cancoillotte : 118 calories aux 100 g.

– La ricotta : 175 calories aux 100 g.

– Le chèvre frais : 220 calories aux 100 g.

– La mozzarella au lait de vache : 229 calories aux 100 g.

– Le cœur de Neufchâtel : 255 calories aux 100 g.

– Le camembert : 265 calories aux 100 g.

– Le coulommiers : 280 calories aux 100 g.

La feta est donc moins calorique que la moyenne des fromages qui se situe autour de 350 calories aux 100 g.

Quel est le fromage le moins gras ?

« Les fromages qui renferment le moins de lipides sont également souvent ceux qui affichent moins de 200 calories aux 100 g, précise Aurore Lavergnat. On considère qu’un fromage à faible teneur en matières grasses en renferme moins de 20 %. Il s’agit majoritairement de fromages frais. »

Voici 4 fromages renfermant moins de 20 % de matières grasses aux 100 g :

– La ricotta : 8 g de lipides.

– Le Philadelphie : 11 g de lipides

– La mozzarella : 17 g de lipides.

– Le fromage de chèvre frais : 18 g de lipides.

Quels sont les bienfaits de la feta ?

Non seulement la feta fait partie des fromages les moins caloriques, mais elle renferme aussi différentes substances intéressantes pour la santé.

La feta a une bonne teneur en protéines : 14,5 g aux 100 g. « Les protéines sont indispensables aux muscles et permettent également d’atteindre rapidement la satiété, ce qui est intéressant lorsqu’on surveille sa ligne, cela évite les grignotages intempestifs », précise Aurore Lavergnat.

Ce fromage grec renferme aussi plusieurs minéraux en quantité intéressante. « La feta est riche en calcium, elle fournit, pour 100 g, ¼ des besoins quotidiens en ce minéral indispensable à une bonne santé osseuse, indique Aurore Lavergnat. Elle apporte aussi l’ensemble des vitamines du groupe B qui jouent un rôle au niveau du système nerveux, de l’immunité et de la production d’énergie. Elle fournit aussi près d’1/4 des besoins quotidiens en phosphore, qui participe à la structure de l’os, ainsi qu’un peu de potassium qui contribue au maintien d’une tension artérielle normale, et au bon fonctionnement du système nerveux et musculaire. »

Cependant, si ce fromage fait partie des moins caloriques, il doit cependant, dans certains cas être consommé avec modération, notamment pour les personnes souffrant d’hypertension artérielle ou pas du tout pour les femmes enceintes. Pour quelles raisons ?  « La feta apporte 2,2 g de sel aux 100 g, or, l’Organisation mondiale de la santé conseille de ne pas dépasser la dose de 5 g par jour, précise Aurore Lavergnat. En cas d’hypertension artérielle, de rétention d’eau, il est conseillé de la consommer avec modération ou de s’orienter vers des fromages moins salés. » Parmi ces fromages, on peut citer la ricotta (0,3 g de sel pour 100 g), la mozzarella (0,6 g de sel pour 100 g), l’emmental (0,6 g de sel pour 100 g), le crottin de chèvre (0,7 g de sel pour 100 g), le comté (0,8 g de sel pour 100 g), le gruyère (0,8 g de sel pour 100 g).

« Concernant la femme enceinte, il faut veiller à choisir une feta au lait pasteurisé, c’est-à-dire avec un lait qui a été chauffé à plus de 70 °C pendant 15 secondes, afin d’éviter tout risque de contamination à la listeria, une maladie grave durant la grossesse », prévient la diététicienne-nutritionniste.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *