Spread the love


Un jeûne intermittent consiste à mettre en place en place une fenêtre de jeûne minimum de 12h comprenant le temps de sommeil. « Le jeûne le plus courant comporte une période de jeûne de 16 h, ce qui revient à supprimer le repas du matin ou celui du soir », explique Olivia Charlet. C’est le jeûne intermittent 16/8.

L’été, le bon moment pour commencer un jeûne thérapeutique

L’été peut être une bonne période pour débuter un jeûne intermittent car c’est un moment où il est souvent plus facile de s’occuper de son corps (il fait plus chaud, les journées sont plus longues, autant de facteurs favorables à une activité physique extérieure et à la consommation de plus de végétaux, notamment dans des salades composées…) « Les études montrent que ce type de jeûne intermittent a de nombreux bienfaits pour la santé », indique Olivia Charlet. « Déjà il induit une restriction calorique, il améliore la sensibilité à l’insuline ce qui fait que l’organisme stocke moins et brûle plus de calories, ce qui le rend intéressant si on veut perdre quelques kilos avant l’été », indique notre experte.

Ne pas faire le jeûne intermittent juste pour perdre du poids !

« Il faut voir le jeûne intermittent comme une mesure santé et pas uniquement comme un moyen pour perdre du poids », indique Olivia Charlet. Elle explique : « si le jeûne intermittent devient une pratique, cela permet de vivre plus longtemps et en meilleure santé, notamment car ce type de jeûne induit une régulation de la glycémie et améliore grandement « l’auto-nettoyage » des cellules notamment l’élimination des déchets (un processus clé pour rester en bonne santé et qui porte le nom d’autophagie). Lorsqu’on ne mange pas pendant idéalement 15 à 16h les cellules peuvent se réparer ».

La spécialiste interrogée ajoute qu’il a été montré que le jeûne thérapeutique permettait d’améliorer la tension artérielle, soutenait une meilleure régulation des lipides dans le corps mais aussi améliorait le microbiote intestinal. C’est par ailleurs une pratique très intéressante en cas d’intestin irritable.

Jeûne intermittent : y aller progressivement

Vous avez décidé de vous lancer dans le jeûne intermittent ? Quelle que soit la saison, prenez votre temps ! Passer d’un repas à 22h, et d’un repas 8h30 plus tard (à 6h30) à un jeûne de 16h crée un choc pour le corps et le risque est de ne pas tenir longtemps.

« Mieux vaut commencer par jeûner 12h en prenant par exemple un petit-déjeuner 2h plus tard que d’habitude si vous dînez tard puis essayer une à deux fois par semaine de se fixer 16h de jeûne », recommande Olivia Charlet. Elle souligne qu’il est plus facile et plus pratique de jeûner le matin au niveau familial et social. « Jeûner le soir est plus efficace pour perdre du poids entre autres bienfaits mais c’est plus difficile », explique-t-elle. Si vous êtes motivé (ée), notre experte vous conseille de petit-déjeuner tôt, de déjeuner entre 13h et 15h et de ne plus manger jusqu’au lendemain matin.

*Editions Leduc, 2022

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *