Spread the love


Les exercices abdominaux sont-ils compatibles avec une grossesse ?

« Pourquoi vouloir faire des abdominaux avec un ventre de grossesse ? », interroge de but en blanc, le Dr Cyril Huissoud, gynécologue obstétricien. C’est vrai qu’un corps de femme enceinte est rarement associé aux tablettes de chocolat mais après tout, pourquoi pas… Le Dr Cyril Huissoud nuance : « Pratiquer avec modération, certains exercices abdominaux pourront en effet être envisagés en début de grossesse (avant que la boule dans le ventre devienne trop gênante) et chez la femme ayant déjà une certaine pratique avec ce type d’exercices. »

Pourquoi et dans quels cas faire des abdominaux peut être recommandé chez la femme enceinte ?

« Travailler les abdominaux pendant la grossesse permet de soulager le mal de dos et de développer les muscles profonds des abdominaux, comme le transverse et les obliques, ce qui pourra être utile au moment de l’accouchement », illustre le Dr Cyril Huissoud. Et comme toute activité physique pratiquée raisonnablement, les abdominaux auront aussi l’avantage de diminuer les risques de dépression post-partum et de garder la ligne.

Quels exercices abdominaux peut-on faire enceinte (profonds, transverse…) ?

Durant la grossesse, on se concentrera surtout sur le transverse, muscle important de la sangle abdominale.

Les exercices statiques (comme la planche) plutôt qu’en mouvement seront aussi mieux indiqués chez la femme enceinte afin d’éviter les pressions sur l’abdomen et ne pas compromettre le bon développement du fœtus. Dr Cyril Huissoud, gynécologue obstétricien

Exemple d’exercice recommandé par le ministère des Sports (source 1) :

  • debout, dos au mur, jambes légèrement fléchies, plaquer la région lombaire contre le mur en contractant le bas de l’abdomen et en soufflant ;
  • maintenir la position 20 secondes et relâcher ;
  • recommencer 10 fois.

« Les exercices qui consistent à lever les jambes seront aussi conseillés pour soulager l’effet jambes lourdes ; en revanche, ils n’auront pas vraiment d’intérêt particulier concernant le renforcement de la ceinture abdominale », complète le médecin gynécologue Cyril Huissoud.

Abdos avec un ballon, on tente ?

Également appelée gym ball, la gymnastique avec un ballon d’un diamètre de 33 à 57 cm, sera l’allié supplémentaire pour renforcer les abdominaux durant la grossesse. Diverses postures sont possibles, allant du pont fessier aux obliques à la planche sur ballon. Veillez toutefois à bien rester à l’écoute de vos sensations et de réaliser la pratique avec, de préférence, les conseils d’un coach sportif.

Abdos ou gainage enceinte ?

« De loin, les exercices de gainage seront les plus appropriés à la période de grossesse car beaucoup moins impactant au niveau de l’abdomen notamment » indique le Dr Cyril Huissoud.

Enceinte : comment faire des abdominaux sans risquer sa santé ni celle de son bébé ?

Comme pour toute autre activité physique enceinte, prendre conseil auprès de son médecin ou de sa sage-femme est fortement recommandé avant de se lancer dans les exercices. Une fois l’approbation médicale obtenue, “l’idéal est d’associer quelques abdominaux, à intensité douce et à raison de deux fois par semaine pas plus , à des activités d’aérobie régulières : marche, natation, la gymnastique douce

Une alimentation adaptée ainsi qu’une bonne hydratation sont aussi recommandées à la pratique sportive : « Avoir toujours du sucre à portée de main en cas d’étourdissements immédiats », précise le Dr Cyril Huissoud.

Les signaux d’alerte pour stopper les exercices abdominaux

Si vous ressentez, en cours de pratique ou après, l’un ou plusieurs symptômes ci-dessous, arrêtez l’exercice et demandez sans tarder l’avis de la sage-femme ou du médecin de suivi de grossesse :

  • essoufflement marqué qui persiste au repos,
  • sensation d’une fatigue intense,
  • saignement vaginal,
  • douleur dans la poitrine,
  • étourdissement, évanouissement,

Contre-indications aux abdominaux enceinte

Ce sont sensiblement les mêmes que pour toutes les activités physiques en général, à savoir :

La femme enceinte ayant une contre-indication “absolue” (rupture prématurée des membranes, indices de retard de croissance intra-utérine…) devra se garder de pratiquer les exercices abdominaux pendant la grossesse.

Chez la femme enceinte avec une contre-indication dite “relative” (haut niveau de tabagisme, antécédents de fausses couches à répétition, hypertension artérielle gestationnelle…) devra en discuter avec son médecin généraliste ou sa sage-femme en lien avec l’obstétricien.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *