Spread the love


Selon Renaud Piarroux, spécialiste des épidémies à la Pitié-Salpêtrière, et Eric Caumes, infectiologue à l’AP-HP, plusieurs virus représentent un risque plus immédiat que le choléra. Voici un tour d’horizon des principales menaces virales.

Dengue et chikungunya : un risque croissant

Les virus transmis par les moustiques, comme la dengue et le chikungunya, pourraient provoquer une épidémie en France. Le sud du pays, avec son climat favorable au moustique tigre, est particulièrement à risque. En 2023, des cas autochtones de dengue ont été recensés à Limeil-Brévannes en région parisienne. Avec l’été et l’afflux de visiteurs pour les JO, le risque épidémique augmente. Malgré l’existence de vaccins, ceux-ci sont controversés ou pas encore disponibles en quantité suffisante.

Virus du Nil occidental : vigilance en Gironde

Le virus du Nil occidental, transmis par le moustique Culex pipiens, a été détecté dans la région bordelaise en 2023. Ce virus peut être mortel, bien que la majorité des personnes infectées restent asymptomatiques. En l’absence de vaccin ou de traitement spécifique, il est crucial de se protéger contre les piqûres de moustiques.

Variole du singe : un rebond possible

La France a récemment maîtrisé une épidémie de variole du singe grâce à une campagne de vaccination ciblée. Cependant, une forme plus virulente du virus, présente en Afrique centrale, inquiète les experts. Cette version, avec un taux de létalité de 5 à 10 %, pourrait atteindre la France. La vaccination reste une arme clé, mais l’approvisionnement limité en vaccins pourrait poser problème.

Fièvre hémorragique de Crimée-Congo : la menace des tiques

La fièvre hémorragique de Crimée-Congo, transmise par la tique Hyalomma marginatum, a été détectée en Espagne et pourrait bientôt atteindre la France. En octobre 2023, le virus a été trouvé chez des tiques sur des bovins dans les Pyrénées-Orientales. La maladie, grave et potentiellement mortelle, nécessite une vigilance accrue, notamment pour les professionnels de santé.

Face à ces menaces sanitaires, il est impératif de renforcer la surveillance et la prévention des épidémies en France, surtout avec l’approche des Jeux Olympiques. Les experts appellent à une vigilance accrue pour éviter une crise sanitaire pendant cet événement mondial.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *