Spread the love


La situation a dégénéré à l’hôpital de Marseille. Dans les couloirs de l’hôpital Nord de Marseille, une femme d’une quarantaine d’années s’impatiente pour voir un soignant aux urgences obstétricales. Mais, elle juge le temps d’attente trop long.

Selon plusieurs médias, elle s’énerve et porte des coups de tête et des coups de pied à plusieurs membres du personnel soignant. Elle a même utilisé un balai qui se trouvait à proximité pour agresser les soignants. « Cette dame agressive, s’est jetée sur la sage-femme, lui a mis un coup de poing, lui a craché dessus, une autre collègue sage-femme qui a voulu s’interposer, s’est pris un gros coup de balai dans la main, que la dame a trouvé sur le chariot de la femme de ménage. Et la femme de ménage aussi s’est prise des crachats, et des coups de pied dans le ventre », raconte un témoin de la scène au micro de BFM Marseille.

Il a été nécessaire que la sécurité et les forces de l’ordre interviennent pour rétablir le calme. Le compagnon de la patiente a également dû intervenir pour apaiser la situation. Cette dernière a été transférée dans un autre service. Les trois personnes blessées sont en arrêt maladie et une des sages-femmes s’est vue prescrire une ITT de trois jours. Les membres du personnel agressés ont été pris en charge par une cellule psychologique et une réunion entre les syndicats et la direction de l’hôpital a eu lieu. « Le risque c’est que les sages-femmes de ces secteurs ne veuillent plus rester. […] Nous demandons une prime de risque dans les établissements difficiles », pointe Kader Benayed, secrétaire général adjoint de SUD santé 13.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *