Spread the love


Ça y est : c’est la dernière ligne droite avant le jour J ! Tandis que l’accouchement se profile dans la ligne de mire, c’est le moment de prendre rendez-vous pour l’échographie du troisième trimestre. L’occasion de s’assurer que bébé va bien, d’estimer son poids à terme et de passer de nouveau en revue ses organes.

Grossesse : combien d’échographies sont obligatoires ?

Trois échographies sont fortement recommandées pendant la grossesse :

  • au premier trimestre entre la 11e et la 13e semaine d’aménorrhée ;
  • au deuxième trimestre entre la 21e et la 23e semaine d’aménorrhée ;
  • au troisième trimestre entre la 31e et la 33e semaine d’aménorrhée.

En cas de grossesse multiple ou pathologique nécessitant une surveillance accrue, des échographies supplémentaires peuvent être prescrites : par exemple, si vous contractez une infection (rubéole, toxoplasmose…), dans le cadre d’un retard de croissance intra-utérin, d’un diabète gestationnel, d’un excès ou au contraire d’une faible quantité de liquide amniotique, d’une hypertension artérielle gravidique ou encore d’une menace d’accouchement prématuré (MAP).

32 ou 33 semaines d’aménorrhée : quand faire l’écho du 3e trimestre (T3) ?

L’échographie du troisième trimestre s’effectue en général entre 31 et 33 semaines d’aménorrhée.

« Trente-deux semaines d’aménorrhée dans l’idéal, précise Marianne Benoit Truong Canh, sage-femme échographiste.

À ce stade de la grossesse, on ne peut plus voir le fœtus dans son intégralité sur une seule image, il est trop grand. En revanche, on a de plus belles structures et s’il nous montre son profil, on peut même faire de l’écho 3D. » Si votre grossesse se déroule sans encombre, il s’agit de la dernière échographie avant votre accouchement.

Grossesse : comment se passe la troisième et dernière échographie (T3) ? Quel est son déroulement ?

À l’instar de l’échographie du deuxième trimestre, l’échographie du troisième trimestre (T3 dans le jargon !) comprend également une étude morphologique du futur bébé. « Pendant l’examen, on va de nouveau observer les structures afin de s’assurer qu’elles sont bien conformes, explique la sage-femme échographiste. On en profite pour revérifier que tout va bien, passer en revue les organes et les membres du bébé, écouter l’activité cardiaque, dépister un éventuel problème de croissance et estimer son poids à terme. »

L’échographie du troisième trimestre dure une trentaine de minutes. « Elle est généralement un peu moins longue que celle du deuxième trimestre », confirme Marianne Benoit Truong Canh. La patiente est allongée sur le dos, sur la table d’examen. La sage-femme ou le gynécologue-obstétricien applique un gel transparent sur son ventre et observe le bébé à l’aide d’une sonde à ultrasons. « Il est fortement recommandé aux futures mamans de ne pas appliquer de crème hydratante antivergetures ou d’huile sur le ventre quelques jours avant l’échographie, ajoute-t-elle. Cela peut bloquer les ultrasons et nuire à la qualité des images. »

Estimer le poids du bébé et sa croissance

Pendant l’examen, l’échographiste prendra à nouveau les mesures du futur bébé (largeur et périmètre de la tête, périmètre de l’abdomen, longueur du fémur) afin d’estimer son poids. « Il ne s’agit là que d’une estimation et en aucun cas d’une mesure précise et formelle, la marge d’erreur par rapport au poids réel de l’enfant étant environ de 10 % en plus ou en moins », précisent les auteurs du Grand livre de ma grossesse. Par exemple, un enfant dont le poids est estimé à 3 kg pèsera à la naissance entre 2,700 et 3,300 kg. « Si on estime que le bébé est très gros, on fera des investigations afin de vérifier que la maman ne souffre pas d’un diabète gestationnel, ajoute Marianne Benoit Truong Canh. De même : s’il est plus petit que la norme, on déclenchera une surveillance particulière. Ces éléments de poids sont donc très importants. »

S’assurer que tout va bien

Les structures qui « entourent » le fœtus – liquide amniotique, placenta, cordon ombilical – sont également examinées au cours de l’échographie du troisième trimestre. « Par exemple, on va profiter de l’examen pour quantifier le liquide amniotique, pour étudier la position du placenta et préciser son niveau d’insertion par rapport au col », explique la sage-femme échographiste. En cas de détection d’une anomalie – excès de liquide amniotique (hydramnios) ou insuffisance (oligoamnios), insertion du placenta trop basse… – un suivi rapproché avec des échographies supplémentaires peut être mis en place. L’échographiste examinera aussi le cordon ombilical et pourra réaliser, si nécessaire, un doppler afin d’étudier le débit du sang dans les artères ombilicales. Ces enregistrements permettent d’apprécier la qualité des échanges sanguins entre la mère et le fœtus. « Cet examen n’est pratiqué qu’en cas de signe de complication du côté de la maman ou du bébé – diabète gestationnel, hypertension artérielle gravidique, retard de croissance in utero, anomalie du liquide amniotique – ou dans le cas d’une grossesse à risque comme une grossesse gémellaire », indiquent les auteurs du Grand livre de ma grossesse.

Vérifier la présentation du fœtus

Enfin, la présentation du bébé est un élément clé de l’échographie du 3e trimestre. « Le fœtus peut être dans la position du siège, c’est-à-dire, les fesses et non pas la tête vers le bas, ou en transverse, c’est-à-dire à l’horizontale », détaille la sage-femme. Si dans la plupart des cas, bébé pointe son nez la tête la première lors de l’accouchement, dans 4 % des grossesses il arrive qu’il se présente… par les fesses ! Cette position pouvant poser des difficultés au moment de la naissance, l’équipe médicale vous proposera de réaliser une version par manœuvre externe (VME) autour de la 37esemaine d’aménorrhée. « Avant ce stade de la grossesse, le bébé peut se retourner seul, après, c’est plus difficile parce qu’il a moins de place », conclut Marianne Benoit Truong Canh. Ce geste effectué sous contrôle échographique se déroule en milieu hospitalier afin de pouvoir réaliser une césarienne en urgence si nécessaire.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *