Spread the love


Au départ ou au retour d’une destination lointaine, pas toujours simple d’affronter le décalage horaire. Qui est mieux placée pour répondre qu’une compagnie aérienne pour donner des conseils à ce sujet ? La compagnie australienne Qantas – accompagnée de scientifiques – a découvert que la solution se trouvait dans la nourriture servie à bord des avions.

Les résultats des recherches menées par la compagnie aérienne et le Centre Charles Perkins de l’Université de Sydney dévoilent qu’il est possible de réduire les impacts du décalage horaire en remodelant l’expérience de voyage en vol. « Il a été démontré que différents horaires d’éclairage et de sommeil, des heures de repas et des ingrédients spécifiques comme le piment et le chocolat pendant les vols long-courriers contribuent à l’amélioration du bien-être des voyageurs. Le mouvement et l’exercice sont, sans surprise, un élément clé », détaille Quantas dans un communiqué.

Respect de l’horloge biologique

Pour parvenir à ces constatations, les chercheurs ont surveillé 23 clients volontaires qui ont été équipés d’une technologie d’appareil portable pendant les 20 heures de vol alors qu’ils respectaient un menu spécialement conçu, des séquences d’éclairage spécifiques, de sommeil et de mouvement.

Quels menus spécifiques ? L’équipe a décalé les heures des services de repas pour s‘aligner avec l’horloge biologique. Les chercheurs ont « encouragé le réveil et le sommeil en utilisant des éléments de menu spécifiques, notamment du poisson et du poulet associés à des glucides à action rapide, ainsi que des aliments réconfortants comme des soupes et des desserts à base de lait. L’objectif était de favoriser la production cérébrale de l’acide aminé tryptophane (“Tryp”) pour aider les passagers à s’endormir plus facilement ».

Leave a Reply

Your email address will not be published.