Spread the love

Les larmes ne sont autres que de petites gouttes d’eau salée chargées d’hydrater, de nourrir et d’oxygéner la surface de l’œil. Leur production s’intensifie par moments sous le coup de l’émotion et elles se mettent alors à couler sur nos joues. Comme le souligne le Dr Jean du Breuillac, médecin généraliste et secrétaire général adjoint du Collège de médecine générale (CMG), leur origine en dit long sur la complexité de notre corps et de notre esprit.

Comment sont créées les larmes et d’où vient l’eau quand on pleure ?

Les larmes sont sécrétées par nos glandes lacrymales qui se trouvent au niveau des coins supérieurs et externes de chaque œil. « Ces glandes produisent en permanence du liquide lacrymal, essentiel pour hydrater et protéger la surface de nos yeux », explique l’expert.

Lorsque nous clignons des yeux, ce liquide se répartit sur toute la surface de chaque œil, formant un film lacrymal qui empêche la déshydratation et protège des infections, ajoute-t-il. Et de préciser : « Pour produire ce fluide biologique, nos glandes lacrymales filtrent notre sang, ce qui explique pourquoi nos larmes sont salées ».

Comme vous l’aurez constaté, nous ne passons pas notre vie à pleurer ! Pour cause… Les larmes chargées de protéger nos yeux s’écoulent naturellement par un petit canal relié à l’intérieur de notre nez (le canal lacrymonasal), sans même que l’on s’en aperçoive.

Schéma Appareil Lacrymal

FermerSchéma Appareil Lacrymal

© https://pascal.simoneau.docvitae.fr

© https://pascal.simoneau.docvitae.fr

Pourquoi les larmes coulent-elles sur nos joues quand on pleure ?

Lorsque nos glandes lacrymales s’emballent, le débit de larmes augmente et celles-ci ne peuvent pas toutes être stockées dans le sac lacrymal de chaque œil pour mieux être évacuées par le canal lacrymonasal. « Lorsque les larmes sont produites en trop grandes quantités, elles s’écoulent par notre méat lacrymal, aussi appelé point lacrymal inférieur », indique le Dr du Breuillac. Concrètement, les larmes « s’échappent » par le coin interne de notre œil et se mettent à couleur sur nos joues.

Comme le rappelle le médecin généraliste, l’appareil lacrymal peut s’emballer au contact d’irritants comme le pollen, la poussière, la fumée ou la vapeur d’oignon. Mais la production de larmes peut aussi s’intensifier sous le coup d’émotions comme la tristesse, la colère, la frustration, la peur ou la joie. Sans oublier que des réactions physiologiques comme les rires ou les bâillements peuvent aussi nous faire pleurer.

Larmoiement : pourquoi j’ai les yeux qui pleurent parfois tout seul ?

Vous l’aurez compris, les larmes ont pour fonction d’éviter le dessèchement des yeux (larmes basales) et de les protéger des agents irritants potentiellement agressifs en les évacuant (larmes réflexes). De fait, elles peuvent se déclencher sans raison apparente :

  • lorsque la surface de notre œil est exposée à un corps étranger ou à un irritant comme la poussière, la fumée, les polluants atmosphériques ou les produits chimiques ;
  • lorsque la surface de notre œil est exposée à un allergène comme le pollen, les acariens, les moisissures ou les poils d’animaux ;
  • lorsque nos yeux sont trop secs à cause de l’air ambiant ou de la température ;
  • lorsque nos yeux sont fatigués (à force d’utiliser des écrans, par exemple) ;
  • lorsque le stress nous gagne.

À noter : si vos yeux pleurent fréquemment sans raison apparente, il peut être utile de consulter un ophtalmologiste pour déterminer la cause sous-jacente de ce phénomène, telle qu’une allergie, un problème de sécheresse oculaire ou une autre condition médicale, prévient le Dr du Breuillac.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *