Spread the love


Son nom ne vous dit peut-être rien, or au Royaume-Uni, Michael Mosley était le médecin star de la BBC, connu pour prôner le régime Fast 800, et auteur de nombreux ouvrages nutrition. A Top Santé, cet expert était une source d’inspiration et de conseils pour apprendre à mieux manger et prendre soin de la santé des femmes au quotidien.

Après plusieurs jours de recherches, le corps de Michael Mosley a été retrouvé sur l’île grecque de Symi. Sa disparition avait été signalée par son épouse avec qui il passait des vacances. Le docteur était parti randonner et sillonner les chemins escarpés de l’île jusqu’à ses hauteurs.

Des images de vidéosurveillance l’ont filmé en train de dévaler une pente pendant « quelques minutes », puis s’arrêter près d’une clôture. A priori, le médecin a contourné la clôture avant de tomber à 30 mètres de la plage.

Adoptez le jeûne intermittent et le régime méditerranéen 

Notamment auteur de The Fast 800, (Le Régime Fast 800, éd. Leduc.s), le Dr Michael Mosley a popularisé plusieurs régimes et prônait particulièrement le régime méditerranéen ainsi que le jeûne intermittent. Il était connu pour ses podcasts Just One Thing, diffusés sur la BBC.

Le régime Fast 800 implique de se limiter à 800 calories par jour entre 2 et 12 semaines, avec une période de jeûne de 12 heures consécutives.

Il s’agit ensuite d’appliquer la méthode des 5:2 : il s’agit d’une forme de jeûne intermittent impliquant 5 jours de régime équilibré et 2 jours à 800 calories par jour.

Une fois que le poids idéal est maintenu, le médecin appelait à adopter un régime méditerranéen. Ce dernier consiste à miser sur les fruits et légumes frais, poissons gras et huiles végétales. Des aliments riches en antioxydants pour lutter contre le vieillissement et les maladies.

Halte au sucre !

Le Dr Mosley rappelait également l’importance de réguler sa consommation de sucre si vous voulez perdre du poids, et surtout de la graisse abdominale.

Vous devez comprendre les bases du fonctionnement de l’insuline. Votre corps fabrique de l’insuline après un repas afin de maintenir la glycémie stable. Sur vos parois cellulaires, l’insuline ouvre des ports de glucose pour laisser passer le sucre – pour brûler les muscles et pour le stockage dans les graisses. Dans votre graisse, l’insuline freine également la libération d’acides gras, décrit le spécialiste. Tout va bien tant que votre insuline fonctionne. Or, à mesure que vous prenez de l’âge, les récepteurs de l’insuline sur la paroi cellulaire deviennent moins sensibles. En conséquence, après un repas, votre sang se rempli de glucos e et d’acides gras. Ce breuvage toxique entraîne en partie la graisse du ventre”.

C’est en partie pour cette raison que l’accumulation de graisse abdominale est plus courante chez les individus d’un certain âge. Les femmes en période de ménopause sont également concernées : en outre, à cette période, le métabolisme a tendance à ralentir. Par conséquent, le Dr Mosley conseillait spécifiquement aux personnes de plus de 50 ans de surveiller leur consommation de sucre.

Pour vous attaquer à la graisse de votre ventre, il est essentiel de limiter les pics de sucre. Un nombre surprenant de collations et de boissons ‘diététiques’ sont riches en sucre et sont commercialisées comme aliments diététiques parce qu’elles sont faibles en gras“, explique le Dr Mosley.

En outre, le médecin recommandait de limiter les fruits sucrés comme la mangue, l’ananas, les smoothies et les jus de fruits.

Pratiquez du sport

La dernière chose préconisée par le Dr Michael Mosley si vous voulez maigrir consiste à pratiquer de l’exercice physique. “La recherche a montré l’impact extraordinaire que les rafales ultra-courtes d’entraînement par intervalles à haute intensité (HIIT) peuvent avoir un impact“, avait-il déclaré. 

Le HIIT est un interval training, c’est-à-dire un entraînement en intervalles de haute intensité composé de phases d’accélération et de décélération. Cette méthode repose sur une phase de travail rapide, des phases d’effort à très haute intensité, suivies de phases de travail plus lentes de récupération active.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *