Spread the love


Le diabète est une maladie qui se caractérise par une hyperglycémie chronique – en clair : le taux de sucre dans le sang est constamment trop élevé. Il existe deux formes de diabète : la plus fréquente (90 % des cas), c’est le diabète de type 2 qui se développe essentiellement en réaction au mode de vie du patient – une alimentation déséquilibrée, une sédentarité trop importante, une tendance aux grignotages, etc.

Le coxsackie B attaquerait directement les cellules du pancréas

Le diabète de type 1 (DT1), quant à lui, est plus rare. Cette pathologie se caractérise par une production insuffisante – voire nulle – d’insuline, qui entraîne une élévation prolongée de la concentration de sucre dans le sang (glycémie). La moitié des cas de DT1 se déclarent avant l’âge de 20 ans.

Des chercheurs de l’hôpital Cochin à Paris ont fait une découverte en étudiant le système immunitaire d’enfants atteints de diabète de type 1 : cette pathologie serait liée à la présence d’un virus (le coxsackie B) qui attaquerait directement les cellules du pancréas, et que les lymphocytes ne parviendraient pas à éliminer. Les anticorps des jeunes patients en viendraient alors à détruire le pancréas lui-même.

De nouvelles pistes de traitement contre le diabète de type 1

Le coxsackie B est un virus que l’on connaît déjà : cet agent pathogène est notamment responsable (chez le nouveau-né et l’enfant) d’infections des voies respiratoires supérieures. Il se transmet plus facilement en été et en automne, par contact direct avec des sécrétions infectieuses (gouttelettes de salive, par exemple). Aucun médicament antiviral contre les virus du genre coxsackie (A et B) n’est homologué pour le moment.

Cette avancée majeure ouvre de nouvelles pistes de traitement contre le DT1. Ainsi, des essais sont actuellement en cours pour tenter de « booster » le système immunitaire des diabétiques de type 1. Les chercheurs sont déjà parvenus à retarder l’apparition de la maladie de 2 à 3 ans, grâce à un médicament.

Source : Science Advances

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *