Spread the love


D’après les résultats d’une enquête de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) menée en 2022 auprès de plus de 1 500 médecins généralistes, ils sont 65 % à refuser de devenir le médecin traitant de nouveaux patients. Ce chiffre a explosé depuis 2019, l’augmentation est de 12 points. Encore plus préoccupant, ce chiffre grimpe même à 88 % chez certains médecins. Ce refus ne concerne pas les patients venus pour une consultation occasionnelle. D’ailleurs, sur ce point précis, les chiffres sont même en augmentation par rapport à 2019.

De nombreux patients se heurtent également à un parcours du combattant pour trouver des spécialistes. En effet, 87 % des médecins généralistes pointent des difficultés à orienter leurs patients vers des confrères spécialistes. Là aussi, ce chiffre a fortement progressé depuis 2019. Par ailleurs, 78 % des médecins généralistes estiment qu’ils ne sont pas assez nombreux dans leur zone d’exercice. « Cette évolution est principalement liée à l’augmentation marquée de la part des médecins jugeant l’offre très insuffisante : elle est passée de 22 % en 2019 à 34 % en 2022 », rapporte la Drees.

Autre apprentissage de cette enquête, la part de médecins amenés à suivre moins régulièrement certains de leurs patients est passée de 40 % en 2019 à 44 % en 2022. « Ce sont plutôt les médecins de moins de 50 ans, ceux qui ont un volume d’activité élevé, qui exercent en groupe ou encore ceux qui doivent faire face aux plus grandes difficultés de démographie médicale qui adaptent davantage leurs pratiques », note la Drees.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *