Spread the love

Suivre un régime sans gluten ne vous prive pas de déguster de bons desserts. Rassurez-vous, même en excluant du placard farine et céréales de blé, il est tout à fait possible de maintenir votre gourmandise à l’heure du goûter.

Seigle, avoine, blé, orge ou épeautre… Leur point commun ? Ces céréales sont composées de cette fameuse protéine si controversée aujourd’hui : le gluten.

Sur le même sujet

recettes de desserts sans gluten

Qu’est-ce que le gluten ?

Le gluten est une molécule, et plus particulièrement une fraction de protéine, présente naturellement dans certaines céréales comme le blé. Le gluten est présent en moindre mesure dans les suivants céréales :

Le gluten a comme caractéristique le fait de donner de l’élasticité aux produits à base de farine. Lors de la cuisson, le gluten assure aussi la rétention dans la pâte des bulles de gaz libérées, ce qui fait lever le pain. C’est pourquoi les pâtes sans gluten sont souvent plus compactes.

Comment savoir si l’on est intolérant au gluten ?

Dans certains cas, l’intolérance au gluten provoque une maladie cœliaque, avec des ballonnements, des problèmes de digestion, des vomissements, des douleurs abdominales, ou encore de la fatigue. Elle peut se déclarer aussi bien chez les enfants que chez l’adulte.

Si vous craignez d’être intolérant ou sensible au gluten, il reste important de consulter un spécialiste de la santé, afin d’envisager une éventuelle prise en charge. Le diagnostic s’effectue par le biais d’un test sanguin.

La maladie cœliaque concernerait cependant seulement 1 % de la population française. La sensibilité au gluten reste bien plus fréquente. Certains scientifiques estiment que le gluten est difficile à digérer. Son assimilation complexe entraîne souvent ainsi une inflammation de l’organisme. Quoi qu’il en soit, il est important de consulter un médecin afin de ne pas passer à côté d’une maladie cœliaque.

Est-ce que le régime sans gluten fait maigrir ?

Retirer le gluten de son alimentation devient une mode, afin de perdre du poids, même pour les personnes non-intolérantes. Pourtant, il faut savoir que supprimer le gluten de vos repas ne vous fera pas maigrir, c’est une idée reçue. Ce qui est vrai en revanche, c’est que le fait de sélectionner vos ingrédients et de préparer vos plats vous-même vous promet une meilleure gestion de vos apports en graisse et en sucre. Vous connaîtrez davantage la valeur calorique de chacun de vos repas.

Est-ce que la maladie cœliaque peut se soigner ?

Actuellement, il n’existe pas de médicament contre la maladie cœliaque.Le régime sans gluten représente le seul traitement pour les personnes intolérantes. Il doit être suivi sans entorse, afin d’éviter toute complication, telle qu’une anémie ou une ostéoporose.

Le régime sans gluten consiste à exclure de votre alimentation les produits industriels, le pain, les pâtes, les biscuits, les pâtisseries, les pizzas, les hamburgers, la farine ou encore la chapelure.

Les personnes intolérantes doivent suivre un régime strict, alors que dans le cas d’une sensibilité au gluten, il existe un certain degré de tolérance propre à chacun. « On diminue progressivement les quantités de gluten et on observe ce qui se passe en terme de confort digestif », explique à Top Santé, la diététicienne Virginie Grandjean-Ceccon. Pour certains, supprimer les principales sources de gluten (pain, pâtes, gâteaux) suffit. Pour d’autres, il faudra aussi aller traquer le gluten caché dans les aliments transformés ». L’alimentation est donc adaptée au cas par cas.

Comment cuisiner sans gluten ?

Cuisiner sans gluten n’est pas compliqué, caril existe des alternatives pour remplacer les aliments et produits contenant cette protéine.  Le fait de manger sans gluten ne signifie pas forcément bouleverser complètement votre régime alimentaire. Certes, il vous faudra changerou adapter certaines recettes, particulièrement celles qui concernent la réalisation de pain, de tartes, de cakes et de gâteaux, car il est nécessaire de proscrire la farine de blé.

Quels sont les produits sans gluten ?

Pour remplacer la farine de blé, vous pouvez opter pour des farines de sarrasin ou de châtaigne. N’hésitez pas à mélanger des farines sans gluten pour préparer vos desserts traditionnels, tels que des gâteaux, tartes, cakes ou encore viennoiseries. Cette solution vous assurera un effet moelleux et des textures similaires à la farine de blé classique.

Les viandes, les poissons, les légumes frais ou secs, les fruits, les œufs, le lait, le maïs, la fécule de pomme de terre, le quinoa, et même le soja respectent parfaitement l’hypersensibilité à cette protéine.

Avant de commencer un régime sans gluten, il est conseillé de consulter un diététicien (spécialiste de la nutrition), pour vous informer sur les règles à observer pour votre alimentation.

Bon à savoir : L’Assurance Maladie rembourse à 60 % les aliments diététiques sans gluten, pour les patients atteints d’une maladie cœliaque confirmée par biopsie digestive.

Sources :

À lire aussi :

Leave a Reply

Your email address will not be published.