Spread the love


Un nouveau témoignage à propos de l’Ozempic®, encore un. Interrogée par nos confrères du Parisien, Isabelle (51 ans) explique souffrir de gastroparésie depuis qu’elle a été traitée par ce médicament dans le cadre de son diabète de type 2.

La gastroparésie, une paralysie de l’estomac handicapante

Qu’est-ce qu’une gastroparésie ? Littéralement, il s’agit d’une « paralysie de l’estomac ». L’Association Nationale Française de Formation Médicale Continue en Hépato-Gastro-Entérologie explique que la gastroparésie « est un trouble fonctionnel digestif défini par un ralentissement de la vidange gastrique. »

Ses symptômes principaux sont « la nausée, les vomissements, la plénitude post-prandiale [impression d’avoir « trop mangé » en permanence] et la satiété précoce. Un ballonnement et des douleurs abdominales peuvent être également notés, [avec] une altération de la qualité de vie. »

Pour la quinquagénaire, tout a commencé au mois de mars 2023, lorsque son médecin lui prescrit des injections d’Ozempic® contre son diabète de type 2. Si, dans un premier temps, sa glycémie se stabilise, elle souffre rapidement d’importantes douleurs au ventre.

En l’espace de seulement quelques mois, elle perd 20 kilos. « J’ai l’impression que mon estomac est toujours plein. Les douleurs deviennent de plus en plus insupportables et irradient jusque dans le dos. J’ai l’impression que l’on est en train de m’éviscérer en permanence. Dès que je bois un verre, je vomis » raconte-t-elle.

Un effet secondaire connu de l’Ozempic®

Grâce à divers examens médicaux, le diagnostic de gastroparésie est rapidement posé. La pathologie est « très probablement liée à [l’Ozempic®], car celui-ci est connu pour ralentir la vidange de l’estomac et les symptômes sont apparus peu après l’avoir commencé » estime le médecin d’Isabelle, cité par Le Parisien. Le « retard dans la vidange de l’estomac » fait d’ailleurs partie des effets secondaires connus (mais « peu fréquents » ) de ce médicament antidiabétique.

Au mois de mai 2024, Isabelle a été opérée afin de soulager sa gastroparésie. « Cela pourrait réduire les nausées et les vomissements, mais peut-être pas avant 3 mois. Et quoi qu’il en soit, ma vie est ruinée » estime-t-elle.

Source : Le Parisien

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *