Spread the love


Pour atteindre plus rapidement la sensation de satiété, pour une meilleure digestion et pour limiter la prise de poids en mangeant moins, il est conseillé de manger lentement, en mâchant consciencieusement chaque bouchée.

Hélas, dans la pratique, nos vies bien remplies et pressées nous poussent à avaler notre déjeuner en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire.

Or, pour que le cerveau envoie à l’organisme un signal de satiété, il faudrait que le repas dure 20 à 30 minutes, et comprenne des pauses entre les bouchées. C’est du moins ce que rappelle Leslie Heinberg, psychologue à la Cleveland Clinic (Ohio, États-Unis), dans un article dédié (Source 1).

Tout en rappelant les risques liés au fait de manger trop vite (augmentation de l’apport alimentaire, mauvaise digestion, maux d’estomac, risque de prise de poids et de syndrome métabolique), la psychologue a listé quelques astuces pour nous aider à ralentir.

Prévoir un créneau dédié

Pour être sûr de manger lentement, et donc de manger moins, la psychologue conseille de se prévoir un créneau dédié à son repas, loin des sollicitations extérieures. Exit donc le repas pris à la va-vite devant l’ordinateur. Exit aussi les repas “à emporter”. On mange sur place, dans un endroit dédié, quitte à se mettre une minuterie ou à regarder l’horloge.

Mastiquer fourchette posée

Pour être certain de mâcher suffisamment avant d’avaler une bouchée, la psychologue conseille, par exemple, de poser sa fourchette entre chaque bouchée. Ainsi, on sera moins tenté d’enchaîner les bouchées. Elle suggère de mastiquer chaque bouchée 15 à 30 fois avant de l’avaler. Si l’on sent un gros morceau passer dans son œsophage, c’est que la bouchée n’a pas été assez mastiquée.

De l’eau entre les bouchées

La psychologue conseille également de rester hydraté en mangeant : entendez, boire une ou deux petites gorgées d’eau entre les bouchées, de sorte de faire une pause entre chaque bouchée. Cela peut aussi aider à ce que les aliments soient bien ramollis dans la bouche lors du processus de mastication.

Manger en pleine conscience

Enfin, sa dernière recommandation, et non des moindres, est de faire fi des distractions éventuelles lors du repas. Car le fait de manger devant la télévision ou l’ordinateur n’encourage pas à manger lentement, en ayant conscience de ce que l’on mange.

La psychologue recommande donc de manger en pleine conscience : prendre le temps d’appréhender chaque aliment, d’abord au niveau de son aspect extérieur, de son odeur, puis en bouche, avec sa texture, son goût. Bref, faire appel à tous ses sens lors du repas, plutôt que de manger sans trop se rendre compte du contenu de son assiette.

De petits changements de comportement – ​​qu’il s’agisse simplement de ralentir, de ne pas grignoter autant, de ne pas manger devant la télévision – toutes ces petites choses sont de petites mesures que les gens peuvent prendre pour résoudre ce problème”, a conclu le Dr Heinberg.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *