Spread the love


Le cycle menstruel est la période comprise entre chaque début de règles, au cours de laquelle se succèdent un ensemble de phénomènes physiologiques et hormonaux rendant possibles l’ovulation, la rencontre des gamètes, la fécondation et la nidation de l’embryon au sein de la muqueuse utérine. Les changements du cycle sont difficiles à prévoir, et souvent douloureux à vivre. Mais ils font partie du lot. Voici quelques pistes sur ce à quoi vous pouvez vous attendre.

À l’adolescence, l’apparition des menstruations

L’adolescence est marquée par l’apparition du cycle menstruel, et l’arrivée des premières règles, appelée « ménarche », indique le Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF) (source 1). L’apparition des règles arrive en moyenne en France à l’âge de 12 ans et demi.

Les règles arrivent généralement peu de temps après le début de la puberté, une étape atteinte lorsque les organes de la reproduction sont fonctionnels.

À 18-20 ans, le cycle devient régulier

« Souvent les premiers mois ou premières années, les règles ne sont pas régulières. Normalement, deux ans après la ménarche, les règles deviennent régulières, ce qui signifie que les ovaires sont fonctionnels, l’utérus est présent et surtout que la commande des ovaires est efficace » poursuit le CNGOF.

« Les ovaires produisent aussi les hormones sexuelles féminines, en particulier la progestérone et les œstrogènes », ajoute l’Institut Curie (source 2). Celles-ci sont à l’origine du développement des caractères sexuels secondaires : seins, silhouette, voix, pilosité. « Elles orchestrent également le cycle menstruel féminin, l’ovulation et les règles, de la puberté jusqu’à la ménopause ».

Ce qui change pendant la vingtaine et la trentaine

Si votre cycle menstruel a été difficile pendant l’adolescence, la période de la vingtaine devrait mieux se passer, d’après les experts du site américain Health. L’ovulation devient en effet plus régulière, et les règles aussi. C’est également le moment où de nombreuses femmes ayant des rapports sexuels choisissent leur méthode contraceptive (pilule, implant, stérilet…) qui aide également à réguler le cycle.

Les règles sont censées être plus faciles à anticiper pour une femme âgée de 30 à 40 ans. Toutefois, des changements inexpliqués au niveau du flux et des douleurs peuvent être un signe d’endométriose, de kystes ovariens, ou d’un autre problème de santé comme un syndrome des ovaires polykystiques, une maladie inflammatoire pelvienne… c’est pourquoi il faut penser à consulter un médecin.

Après l’accouchement, un cycle plus long ou plus court, des règles irrégulières…

« Après la grossesse, le cycle menstruel d’une femme peut subir des modifications », explique le Dr Marion Guiraud, gynécologue médical et obstétrique.

Beaucoup de choses peuvent changer : des règles qui étaient douloureuses ou abondantes avant la grossesse ne le sont plus (ou l’inverse), des cycles qui étaient irréguliers ou longs ne le sont plus (ou l’inverse)…

Concernant le retour des règles, « il est d’environ 6 à 8 semaines après l’accouchement », indique la gynécologue. « Si la femme allaite, le retour de couches est retardé, mais on ne peut pas savoir exactement quand reviendront les règles. Une femme peut allaiter pendant deux ans et avoir ses règles au bout d’un an ».

À la quarantaine, la période de la préménopause

Le cap des 40 ans marque l’arrivée d’éventuelles fluctuations hormonales qui précédent la ménopause : c’est la préménopause ou périménopause, qui commence en moyenne à 46 ans. Cette période charnière peut durer un à quatre ans selon les femmes, et possède un impact sur le cycle menstruel.

Cycle après cycle, la réserve ovarienne diminue. Les ovaires ne sécrètent plus autant d’hormones sexuelles : progestérone et œstrogène. L’ovulation devient de plus en plus irrégulière, tout comme les règles. La carence en œstrogènes peut entraîner divers symptômes.

Les symptômes de la périménopause

Le phénomène de la préménopause peut provoquer :

  • Des irrégularités du cycle menstruel (alternance de cycles courts et longs, etc.) ;
  • Un écoulement de sang abondant ;
  • Un syndrome prémenstruel (SPM) ;
  • Des bouffées de chaleur et sueurs nocturnes ;
  • Des tensions et douleurs mammaires ;
  • Des sautes d’humeur…

La ménopause est caractérisée par la cessation de l’ovulation et de la sécrétion des hormones par les ovaires. On considère qu’une femme est ménopausée lorsqu’elle n’a plus de règles depuis un an. 

Leave a Reply

Your email address will not be published.