Spread the love


L’été ne va pas tarder à arriver et il est temps de faire le point sur les indispensables pour la plage, la piscine en extérieur, les pique-niques et les apéros dans le jardin. Parmi les produits à choisir avec soin, il y en a un qui mérite toute notre attention : la crème solaire.  

D’après l’Institut national du cancer, le nombre de nouveaux cas de cancer de la peau a plus que triplé entre 1990 et 2023. Avec 17 922 nouveaux cas de mélanomes cutanés estimés en 2023 en France métropolitaine, ce cancer représente environ 4 % de l’ensemble des cancers incidents et 1,2 % des décès par cancer. Se protéger pendant les mois les plus chauds est indispensable pour rester en bonne santé et limiter également les premiers signes de vieillissement cutané.  

Comment trouver la protection solaire qui nous convient le mieux ?

Il y a plusieurs éléments à surveiller sur l’étiquette. Selon le docteur Jennifer Stein, professeur de dermatologie au NYU Langone Health (Etat-Unis), il faut avant tout choisir un produit à large spectre, qui protège à la fois contre les UVA et les UVB, explique-t-elle à USA Today

Il existe deux types de formules de protection solaire : physique (ou minérale) et chimique. Les écrans solaires minéraux utilisent des filtres physiques comme le zinc et le titane pour protéger votre peau, tandis que les écrans chimiques utilisent des filtres chimiques. La crème solaire minérale est peut-être la solution la plus sûre, bien qu’elle fasse l’objet d’un débat animé au sein de la communauté des chercheurs.  

En cas de doute, vous pouvez vous tourner vers les formules sans parfums et pour peau sensibles destinées aux bébés et aux enfants.  

De quel facteur de protection solaire (FPS) ai-je besoin ? 

Le facteur de protection solaire, ou FPS, est un indice permettant d’estimer le degré de protection qu’offre un écran solaire.  Jennifer Stein recommande un FPS d’au moins 30, en respectant les mesures d’application recommandées (toutes les deux heures, après une baignade ou avoir transpiré).  

L’indice FPS est un ratio : il indique combien de temps vous pouvez rester au soleil avant de commencer à brûler avec un écran solaire par rapport à sans écran solaire, explique l’experte. Si votre peau est plus pâle et sensible ou si vous avez des coups de soleil facilement, optez pour un indice plus élevé.

Le but est de comprendre votre peau

Vous trouverez ce chiffre en multipliant le temps qu’il vous faudra pour avoir un coup de soleil sans crème solaire et le chiffre FPS. Si votre peau rougît rapidement, par exemple après 10 minutes d’exposition directe au soleil, une protection solaire complète de FPS 30 vous permettra d’attendre 300 minutes (environ 5 heures) avant que la peau commence à souffrir. 

Si vous avez la peau foncée, l’application régulière d’un FPS 30 vous conviendra probablement. Si vous avez la peau claire, vous devriez vous rapprocher d’un FPS 50. Pour la spécialiste, il est inutile, voire contre-productif d’utiliser un produit avec un FPS supérieur à 50, qui risque d’induire un faux sentiment de sécurité.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *