Spread the love


Le plastique est largement utilisé pour emballer les aliments et les boissons dans le monde, avec 20 % de la production plastique destinée à cet usage. Cependant, ces plastiques à usage unique finissent souvent par être incinérés ou polluer l’environnement, contribuant ainsi à une pollution considérable. Le recyclage est proposé comme solution à ce problème, mais le plastique recyclé peut également contaminer les aliments avec des molécules chimiques dont les effets à long terme sur la santé sont mal connus. Une étude récente publiée par le Cambridge University Press a révélé que des produits chimiques nocifs issus du plastique recyclé pouvaient contaminer nos aliments (source 1). 

L’étude met particulièrement en évidence les contaminants chimiques présents dans le PET, un type de plastique largement recyclé qui est utilisé pour fabriquer la plupart des bouteilles en plastique. Pendant le processus de recyclage, des contaminants chimiques peuvent apparaître dans le PET recyclé et migrer vers les aliments en contact avec ce plastique. La revue systématique publiée par le Cambridge University Press mentionne notamment la migration de benzène, un cancérigène avéré pour les humains selon l’IARC (l’Agence internationale de recherche sur le cancer), de styrène, un cancérigène chez la souris classé comme cancérigène probable pour l’humain malgré les preuves limitées, et de bisphénol A, un perturbateur endocrinien (source 2). 

Il est important de noter qu’il existe très peu d’informations sur la migration potentielle de contaminants chimiques provenant d’autres plastiques recyclés que le PET. De plus, les comparaisons entre le plastique recyclé et le plastique neuf sont limitées dans la littérature scientifique. À ce jour, il n’est pas possible de déterminer avec certitude si le plastique recyclé contamine davantage nos aliments que le plastique neuf. Une autre préoccupation concerne l’utilisation de plastiques non alimentaires dans des alliages de plastiques recyclés destinés à l’alimentation, ce qui pourrait entraîner la contamination des aliments par des molécules encore inconnues. Les effets à long terme des contaminants présents dans les emballages alimentaires en plastique font également l’objet de vifs débats parmi les experts.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *