Spread the love


Les mollets ne sont normalement pas une zone propice au stockage des graisses. Il arrive toutefois que certaines personnes complexent sur leur taille et / ou ne parviennent plus à se chausser comme elles le voudraient. Si tel est votre cas, sachez qu’il existe des solutions pour les affiner et retrouver plus de confort et de tranquillité d’esprit au quotidien. Suivez le guide !

Pourquoi j’ai de gros mollets ?

Les mollets sont les muscles situés à l’arrière de la partie inférieure de la jambe, entre le genou et la cheville. Ils sont composés de deux principaux groupes musculaires (le muscle gastrocnémien – le plus visible et volumineux – et le muscle soléaire) et sont soutenus par un réseau complexe de tendons, de ligaments et de vaisseaux sanguins. Leur rôle est essentiel : ils sont responsables de mouvements tels que la flexion plantaire (pointe des pieds vers le bas) et sont sollicités lors de la marche, de la course, du saut et d’autres activités qui impliquent le mouvement des chevilles. Comme tout muscle, plus ils sont sollicités, plus ils grossissent.

De nombreux facteurs peuvent expliquer une prise de volume au niveau des mollets, tels que l’alimentation, l’activité physique (surtout la pratique de sports à fort impact), l’hérédité, le métabolisme, le surpoids ou l’obésité, l’insuffisance veineuse, la rétention d’eau, le stress, les bouleversements hormonaux (grossesse, prise de pilule contraceptive, ménopause, etc.), etc. La distribution et le stockage des graisses sont donc très variables selon les personnes. Et dans certaines familles, on a par exemple tendance à stocker davantage au niveau des mollets, des bras, des cuisses, des fesses, etc.

Le corps parfait n’existe pas !

Pour rappel, le corps parfait n’existe pas ! Nous avons toujours quelque chose à redire sur notre taille, la forme de notre visage, la qualité de notre peau, la couleur de nos cheveux, etc. Il est légitime de vouloir affiner ses mollets par souci esthétique, mais il faut bien s’interroger sur les raisons qui motivent ce changement : votre corps mérite le respect et vos choix esthétiques ne devraient jamais être dictés par le regard des autres ! Si besoin, n’hésitez pas à demander le soutien d’un(e) professionnel(le) pour renforcer votre estime de vous-même et vous sentir plus en confiance sur ce point.

Est-il possible de perdre spécifiquement de la graisse au niveau des mollets ?

La perte de poids est un processus complexe qui repose sur la notion d’équilibre énergétique, soit le rapport entre les calories que nous consommons par le biais de notre alimentation et les calories que nous dépensons par le biais de nos activités physiques et du fonctionnement de notre organisme. « Lorsque nous dépensons plus de calories que nous n’en consommons, notre corps commence à puiser dans ses réserves de graisse pour compenser le déficit calorique, entraînant ainsi une perte de poids globale, explique Pauline Bruel. »

Au risque de vous décevoir, donc, la perte de poids ciblée n’existe pas ! « C’est une idée très répandue, mais peu réaliste d’un point de vue physiologique », souligne le Dr Barrault, médecin du sport. Autrement dit, il est impossible de maigrir uniquement au niveau des mollets (tout comme il est impossible de maigrir spécifiquement des cuisses, de la poitrine, des bras, des genoux, du ventre, des poignées d’amour ou encore des mollets). En réalité, lorsque nous perdons du poids, notre corps a tendance à « maigrir de partout » – et potentiellement un peu des mollets, à condition de ne pas trop les solliciter. Il est donc possible d’adapter votre alimentation et votre degré d’activité physique pour perdre du poids et espérer affiner vos mollets. Pour cela, faites appel à des expert(e)s certifié(e)s qui sauront établir un plan d’action adapté.

Quelle alimentation pour affiner ses mollets trop épais ?

C’est bien connu, il est impossible de perdre du poids sans faire quelques efforts dans l’assiette ! Toutefois, pas question de se jeter sur les régimes restrictifs déséquilibrés, qui peuvent être à l’origine de carences, de frustrations, d’effet yo-yo et de troubles du comportement alimentaire comme l’anorexie mentale, insiste Pauline Bruel. Par ailleurs, la perte de poids doit être progressive, car une perte de poids trop rapide peut avoir de lourdes conséquences sur notre organisme.

Et la diététicienne de résumer : “Pour perdre du poids, il ne faut pas nécessairement manger moins, mais il faut manger mieux. L’alimentation doit rester une source de plaisir !”. 

En réalité, aucun aliment en lui-même ne permet de mincir. Pour perdre du poids sainement et durablement, il ne faut négliger aucun nutriment essentiel (protéines animales et végétales, lipides, glucides, vitamines, minéraux, etc.). Réduisez légèrement les portions et limitez les mauvaises graisses et le sucre. Si vous souffrez de rétention d’eau, n’abusez pas de la salière et évitez de consommer des plats préparés, souvent riches en sodium. Parallèlement, ne sautez aucun repas, prenez le temps de bien mastiquer et n’oubliez pas de boire au minimum 1,5 L d’eau par jour pour favoriser l’élimination des graisses. Si besoin, n’hésitez pas à consulter un(e) nutritionniste pour vous aider à rééquilibrer votre alimentation.

Quels sports et quels exercices pour mincir rapidement des mollets ?

L’activité physique régulière (au moins deux fois par semaine) est indispensable pour provoquer un déficit calorique et induire une perte de poids globale. Le sport permet en effet d’augmenter sa masse musculaire – et donc de brûler davantage de calories à l’effort et au repos. Toutefois, il faut choisir judicieusement, car certaines activités risqueraient de trop renforcer vos mollets, donc de les faire « gonfler ».

Les meilleurs sports pour affiner ses mollets ? La course à pied, la natation, le vélo (en intérieur ou en plein air) et tout autre sport d’endurance qui permet de perdre du poids en limitant la prise de muscle. Les sports à éviter sont les sports à fort impact, comme le badminton, le basket, le handball, le volley-ball ou encore la corde à sauter, qui risquent d’accentuer le galbe de vos mollets. L’important est de choisir un sport qui vous plaît pour vous entraîner sur la durée, sans vous démotiver ! N’oubliez pas non plus qu’il faut un minimum de 20 minutes d’exercice pour commencer à brûler la graisse stockée et qu’il est essentiel de bien s’étirer à la fin d’une séance.

Par ailleurs, pensez à booster votre métabolisme de base en augmentant vos dépenses énergétiques au quotidien : descendez quelques arrêts de bus ou de métro avant votre station habituelle, privilégiez les trajets à vélo ou à pied, etc. Pour rappel, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) conseille d’effectuer au moins 10 000 pas par jour pour se maintenir en forme, préserver sa santé et maîtriser son poids.

Massages, wrap minceur, phytothérapie… Nos autres conseils et astuces pour avoir des mollets plus fins

Plusieurs autres conseils peuvent vous aider à retrouver rapidement des mollets plus fins :

  • Si vous souffrez d’insuffisance veineuse, surélevez légèrement vos jambes lorsque vous dormez, portez des chaussettes ou des bas de compression pour favoriser le retour veineux et misez sur une cure de veinotoniques.
  • N’hésitez pas à consulter un(e) professionnel(le) de santé qualifié(e) si vous pensez qu’un dérèglement hormonal affecte votre poids.
  • Si vous êtes soumise à un stress intense et régulier, prenez le problème à bras-le-corps et misez sur des activités relaxantes comme la méditation, le yoga et la respiration profonde, ou la lecture, le jardinage, la musique, etc.
  • Astreignez-vous à une bonne hygiène de sommeil, car le manque de sommeil peut perturber le fonctionnement des hormones qui régulent la faim et le stockage des graisses.
  • En complément d’une alimentation saine et d’une activité physique régulière, pourquoi pas miser sur la phytothérapie pour mincir. Il existe en effet plusieurs plantes efficaces : des plantes diurétiques (orthosiphon, piloselle, pissenlit, cassis, etc.), des plantes rassasiantes (algues, konjac, mucilage de chia, etc.), des plantes coupe-faim (thé et café vert, maté, guarana, bromélaïne, papaïne, etc.) et des plantes qui captent les graisses (graines de psyllium, graines de fenugrec, etc.).
  • Les massages de type palper-rouler et le drainage lymphatique sont aussi très plébiscités pour raffermir les mollets et tonifier la peau. Certes, ils ne font pas de miracle à eux seuls, mais ils peuvent être intéressants dans une démarche globale de perte de poids.
  • Quant au wrap minceur pour perdre des mollets… Son action est plutôt superficielle et brève. Mais il peut tout de même s’avérer utile en complément des méthodes précédemment citées. Pour rappel, il consiste à appliquer une préparation à base de différents principes actifs (argile, café, algues ou encore huiles essentielles) sur une zone du corps – en l’occurrence les mollets – pour l’amincir. La zone est ensuite enroulée dans plusieurs couches de papier cellophane ou de bandage pendant une trentaine de minutes pour favoriser la bonne pénétration de la mixture dans les tissus.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *