Spread the love


Lorsqu’il s’agit de barbecue, il est essentiel de se méfier des cuissons à très haute température, dépassant les 200 à 300 degrés. Lorsque les aliments entrent directement en contact avec les flammes, cela peut entraîner la formation de substances toxiques appelées hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP). Ces substances favorisent le développement de cancers et peuvent également avoir d’autres effets néfastes sur notre santé, tels qu’une augmentation de la pression artérielle. L’objectif est donc de minimiser la production de ces toxines lors de nos barbecues. Comment faire ? Voici 3 conseils pour limiter ces HAP : 

  • Si possible, utiliser un barbecue à cuisson verticale. Sinon, placer la grille à une distance d’au moins 10 cm des braises pour éviter que les flammes n’atteignent directement les aliments.
  • Attendre que les allume-feu se soient complètement consumés avant de commencer à griller les aliments.
  • Évitez que les gouttes de graisse venant des viandes ne tombent directement sur les braises : cela provoque des flammes et des fumées qui déposent ces substances toxiques sur les aliments. En amont, retirer le gras visible des viandes ou privilégier des viandes maigres pour limiter ce risque.

La question de la cuisson

Afin de limiter la propagation de micro-organismes dans les viandes ou poissons, il vaut mieux sortir les aliments du réfrigérateur au dernier moment et privilégier une cuisson à coeur. Il faut bien sûr bien se laver les mains avant toute manipulation de viande crue ou de poisson et pour limiter au mieux les risques de contminations, changer d’ustensiles entre aliments crus et cuits (source 1).

Leave a Reply

Your email address will not be published.