Spread the love


Au petit-déjeuner, au dessert, au goûter, le soir devant la télé ? Lequel de ces moments est votre préféré, lorsqu’il s’agit de manger du chocolat ? Nathalie Negro diététicienne et responsable du Centre Nutritionnel des Thermes de Brides-les-Bains nous donne ses conseils sur le meilleur type de chocolat à manger et le moment le plus adéquat de le faire en terme de glycémie et de stockage des graisses.

Quel type de chocolat vaut-il mieux manger ?

« Je conseille de ne pas se prendre la tête avec le type de chocolat, c’est un aliment plaisir, alors autant choisir celui que l’on préfère« , commence Nathalie Negro. « En terme d’apport calorique, la différence n’est pas très importante. Si l’on mange du chocolat noir, il sera peu sucré mais plus gras, le chocolat blanc sera beaucoup moins gras mais nettement plus sucré. Et le chocolat au lait se situe entre les deux« , note-t-elle.

Cela dit, le chocolat noir est souvent le plus plébiscité, car il est celui qui contient le plus haut taux de cacao. Or, le cacao est intéressant en terme nutritionnel. « L’idéal est de consommer un chocolat noir dont l’apport en gras est du beurre de cacao« , précise la diététicienne. Alors, on profite de ses effets hypocholestérolémiants (qui ont tendance à lutter contre la hausse du mauvais cholestérol). Le cacao est aussi riche en antioxydants, qui jouent un rôle dans la protection cardiovasculaire, « chose que l’on ne trouve pas dans les autres types de chocolats« , note-t-elle. Même si l’apport est faible comparé à ce dont on a besoin quotidiennement, le chocolat noir est source de magnésium. Il possède aussi un stimulant, la théobromine, et de la caféine. Sur la tension artérielle, il a un effet positif, dit hypotenseur, et ce dès 7 grammes consommé par jour (avec une limite d’efficacité à 20 grammes).

A quel moment de la journée manger du chocolat ?

Pour Nathalie Negro, il n’y a pas de moment idéal pour manger du chocolat. Elle conseille de s’en tenir à un seul moment et de bien choisir celui qui nous fait le plus plaisir, pour éviter d’en sur-consommer. « Si vous avez plaisir à manger du chocolat le soir et que vous avez tendance à en abuser un peu, alors évitez d’en prendre en plus un carré à midi… » avise-t-elle.

En terme de glycémie, le matin est peut-être le moment le moins approprié pour manger du chocolat, surtout s’il contient du sucre. « Chez les gens qui ont tendance à avoir faim dans la matinée, on déconseille les choses trop sucrées le matin, car sur cette période de la journée, la glycémie est beaucoup plus réactive. Mais si c’est du chocolat noir, mangé en petite quantité, il n’y a pas de souci particulier à en consommer dans la matinée« , note-t-elle.

Cas particulier : « Pour quelqu’un qui fait du diabète, on conseillera de manger du chocolat plutôt à la fin du repas, s’il s’agit d’un chocolat sucré (au lait ou blanc), pour limiter la hausse de glycémie qu’il engendre. Par contre, si c’est du chocolat noir, on peut aussi le manger en dehors des repas, même avec du diabète, parce qu’en étant beaucoup moins sucré, il a moins d’impact sur la glycémie. » De manière générale, le chocolat qui a l’impact le plus faible sur le taux de sucre dans le sang est le chocolat noir.

Quantités, associations, comment bien manger du chocolat ?

Autre point, le carré de chocolat au goûter accompagné d’un fruit n’est pas recommandé : « le chocolat est déjà un produit gras et sucré, alors mieux vaut ne pas lui ajouter le sucre d’un fruit« , précise la diététicienne.

On estime que la quantité idéale par jour est entre 20 grammes et 30 grammes maximum. Le risque, si l’on en mange trop, c’est de rendre la digestion plus difficile, car la production de bile nécessaire est plus importante. « Notons aussi que le chocolat apporte pas mal de calories et qu’en manger beaucoup peut contribuer à une prise de poids, ainsi qu’à l’alimentation des triglycérides, les graisses qui circulent dans le sang« , note Nathalie Negro. Chez les personnes qui souffrent de reflux gastrique, le chocolat (noir ou autres) est déconseillé car il a tendance a augmenter le reflux, termine la diététicienne.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *