Spread the love


Des études antérieures ont permis de démontrer les vertus du régime méditerranéen sur la santé, dont l’un des aliments phare est l’huile d’olive. Rien d’étonnant donc à ce que ce condiment fasse l’objet de nouvelles études. Des chercheurs de la Harvard TH Chan School of Public Health ont découvert de nouvelles qualités liées à cet aliment.

Les bienfaits de l’huile d’olive

Publiée dans la revue JAMA Network Open, l’étude montre que les personnes qui consommaient au moins 7 grammes d’huile d’olive par jour étaient moins susceptibles de développer et de mourir de démence. La maladie d’Alzheimer est la forme la plus connue de démence.

Parmi les 92383 personnes répertoriées dans les bases de données pour l’étude, 4751 étaient décédées pour des causes liées à la démence. Or, en comparant les informations sur leurs habitudes alimentaires, les chercheurs ont constaté que ceux qui avaient consommé au moins une demi-cuillère à café d’huile d’olive par jour au cours des années de l’étude avaient 28% moins de risques de développer et de mourir de maladies liées au développement de la démence. 

Miser sur le régime méditerranéen

L’étude rapporte également que de nombreuses personnes figurant dans les bases de données, privilégiaient l’huile d’olive à la place du beurre, de la mayonnaise, d’autres huiles végétales et de vinaigrettes. Ces derniers produits, fortement diminués dans les habitudes de consommation ont aussi pu avoir un impact sur la réduction des taux de démence.  

C’est pourquoi, l’équipe suggère d’adopter le régime méditerranéen, en mettant l’accent sur l’huile d’olive, afin d’augmenter les chances de réduire les risques de développer une démence. Notamment en limitant l’inflammation provoquée par d’autres facteurs, comme la consommation d’aliments ultra transformés. 

Source : JAMA Network Open 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *