Spread the love


Si confier ses cheveux à un professionnel permet d’éviter de se poser trop de question, le recours au coiffeur coûte trois fois plus cher qu’une coloration maison. C’est pour vous aider à choisir votre teinture au supermarché que 60 Millions de consommateurs publie sa dernière enquête sur les colorations, dans le numéro de mars 2024.

« Sachez juste qu’un coloriste a une obligation de moyen et de sécurité, mais pas de résultat. Et le prix risque d’être un frein : une coloration dans un salon de coiffure coûte (au moins) trois fois plus cher qu’une coloration faite à la maison. Il peut donc être utile de comprendre l’offre des teintures maison », partage l’association de consommateurs.

Le magazine a testé 12 teintures capillaires de couleur châtain pour cheveux blancs, avec ou sans ammoniaque, dont 4 labellisées bio. L’efficacité a été mesurée sur des mèches de 20 cm et 4 g, composées de 90 % de cheveux blancs caucasiens.

« Trois coiffeurs ont évalué la couvrance, la brillance et l’aspect sec, rêche ou cassant des cheveux après teinture. Les différences de couleur ont été mesurées avant coloration, après coloration, et après neuf et dix-huit lavages », ajoute 60 Millions de consommateurs. Voici ce qu’il en ressort.

En haut du classement, on retrouve Eugène Color

L’étude a également tenu compte des limites réglementaires concernant certaines substances, à savoir : les nitrosamines, pet m-aminophénols et formaldéhyde. Le Cosméto’Score a été calculé pour la crème colorante, le révélateur et le soin inclus dans l’emballage. Il rend compte de l’évaluation des risques de la formulation pour la santé et l’environnement.

En haut du classement, on retrouve Eugène Color, Les Essentielles N°4 Chatain au prix de 6,90 euros. L’association de consommateurs salue la ténacité de la couleur, la brillance, la couvrance et la qualité globale de la teinture. Quant à la la toxicité du produit, elle est minime, pour un temps de pose de 30 minutes.

Peut-on se fier aux teintures végétales ?

« On trouve les colorations qui fonctionnent avec un révélateur de couleur, de type ‘oxydant’, proposées par les marques historiques (Eugène Color, Garnier, L’Oréal, Revlon, Schwarzkopf…) mais avec des gammes diversifiées incluant des produits plus “naturels”. Et, d’autre part, de nombreuses teintures végétales parfois labellisées bio (Aroma-Zone, Cattier, Korres…). Les teintures végétales déposent le pigment à la surface du cheveu tandis que les colorations oxydantes le font en profondeur, impliquant beaucoup plus de chimie », rapporte 60 Millions de consommateurs.

Si les teintures végétales sont souvent perçues comme moins performantes au bénéfice d’une plus grande innocuité, l’association souligne que les formulations ont beaucoup évolué. «  Khadi a une bonne couvrance », ajoute le magazine, or la couleur s’estompe toutefois dès les premiers lavages. « Aroma-Zone offre aussi un beau rendu, mais son temps de pause (180  minutes !) la pénalise ».

« Conformément à leur réputation, ce sont les teintures avec révélateur de couleur qui tirent le mieux leur épingle du jeu en termes de performance : la couvrance est meilleure, de même que la tenue après lavage. La teinte obtenue est également plus proche de celle qui figure sur l’emballage ».

Encore des ingrédients avec un effet irritant, allergisant, voire potentiellement cancérogène

Vous voulez connaître la toxicité d’une teinture ? Toutes les colorations végétales ont un Cosméto’Score A : en effet, elles contiennent moins d’ingrédients problématiques. Néanmoins, elles peuvent tout de même provoquer des réactions allergiques. « Et toutes les colorations oxydantes ont un Cosméto’Score E : elles contiennent plus d’ingrédients ayant un effet irritant, allergisant, voire potentiellement cancérogène, perturbateur endocrinien, toxique pour l’environnement, etc ».

On retrouve toujours des ingrédients allergisants comme l’ammoniaque, le résorcinol (ou la résorcine), également suspecté d’être perturbateur endocrinien, et surtout la p-phénylènediamine (PPD). « C’est le cas des colorations Garnier, L’Oréal Paris, Schwarzkopf Natural & Easy et Eugène Color qui, pour autant, communiquent sur leur fort pourcentage d’ingrédients naturels ! », déplore l’association de consommateurs.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *