Spread the love


Saviez-vous que ce que vous mangez avait un impact sur le vieillissement de votre cerveau ? Une récente étude (source 1) apporte de nouvelles preuves dans ce sens. Des chercheurs américains ont mené une étude auprès de 100 personnes âgées entre 65 et 75 ans qui ne souffraient pas de problèmes cognitifs. Alors que généralement, les études sur le sujet se basent sur ce que les participants disent manger, pour celle-ci, les scientifiques ont mené plusieurs examens médicaux. Ils ont prélevé le plasma sanguin des participants « après une période de jeûne afin d’analyser les biomarqueurs nutritionnels », ont précisé les chercheurs américains dans un communiqué (source 2). Des évaluations cognitives et des IRM du cerveau ont aussi été effectuées. « Cette étude est l’une des premières et des plus importantes à combiner l’imagerie cérébrale, les biomarqueurs sanguins et les évaluations cognitives validées », se sont-ils réjouis.

Avec les résultats de ces divers examens, les chercheurs ont pu classer les participants dans deux catégories : ceux qui avaient un vieillissement cérébral accéléré, et ceux dont le cerveau vieillissait plus lentement que prévu. Ils ont ainsi pu remarquer que « ceux dont le vieillissement cérébral était plus lent présentaient un profil nutritionnel distinct ».

Le régime méditerranéen, une nouvelle fois prouvé bon pour le cerveau

Les nutriments présents dans la première catégorie de participants étaient :

  • des acides gras, « connus en science nutritionnelle pour leurs effets bénéfiques potentiels sur la santé », rappellent le Pr Barbey, auteur de l’étude, dans le communiqué ;
  • des antioxydants, présents par exemple dans le curcuma, l’ail, le curry, le gingembre, les fruits rouges, les tomates, les fruits oléagineux, le thé vert, certains légumes ou encore le poisson ;
  • des caroténoïdes, présents dans les agrumes, les tomates, les légumes à feuilles vertes.

En somme, des « nutriments présents dans le régime méditerranéen, que la recherche a déjà associé à un vieillissement cérébral sain », rappelle le communiqué. D’après le Pr Barbey, « cela correspond à l’ensemble des recherches sur le terrain qui démontrent les effets positifs sur la santé du régime méditerranéen, qui met l’accent sur les aliments riches en ces nutriments bénéfiques ».

L’équipe ne compte pas s’arrêter là dans leurs recherches. Ils veulent « évaluer définitivement si l’augmentation des niveaux de ces profils nutritionnels spécifiques conduit de manière fiable à des améliorations des performances des tests cognitifs et des mesures de la structure, de la fonction et du métabolisme du cerveau », conclut le Pr Barbey.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *