Spread the love


C’est un peu le comble pour un kit fourni par l’État et censé aider les jeunes parents. Le centre hospitalier de Narbonne (Aude) invite les parents à se débarrasser purement et simplement des gigoteuses, ou turbulettes présentes dans le sac de bienvenue issu de l’opération des 1 000 Premiers jours. “Faisant suite à une alerte de l’ARS concernant un défaut sur certaines gigoteuses offertes avec les sacs de bienvenue 1 000 premiers jours, la maternité du Centre Hospitalier demande à toutes les familles qui ont été destinataires de ce sac, dont le bouton-pression de certaines turbulettes blanches présente un risque de détachement, de ne plus utiliser ce produit, de le détruire et d’en informer les éventuels nouveaux propriétaires et ce par mesure de prudence”, lit-on ainsi dans une publication de l’Hôpital sur Facebook.

L’Agence régionale de santé a ainsi alerté ce centre hospitalier d’un défaut de fabrication sur les gigoteuses fournies dans le kit, au niveau du bouton cousu sur l’épaule. Étant donné que celui-ci permet normalement de maintenir en place la turbulette, ce défaut compromet la sécurité du bébé. Les bébés pourraient en effet avaler le bouton et s’étouffer, ou même se retrouver avec la turbulette sur le visage, ce qui n’est pas non plus sans risque.

Notons que seuls les kits fournis jusqu’à octobre 2023 sont concernés, mais que cela vaut pour toutes les maternités de France qui les ont distribuées. Elles sont inscrites sur la carte ci-dessous.

S’il y a fort à parier que les bébés auxquels les gigoteuses étaient destinées ont bien grandi et ne rentrent plus dedans, les parents sont tout de même invités à se débarrasser de ces gigoteuses. Pas question donc de les vendre ou de les donner, car elles sont non conformes.

Rappelons les précautions d’usage concernant le coucher du bébé de sa naissance à environ 18 mois : pas de couverture, ni couette ni drap, une gigoteuse ou turbulette à sa taille et bien fermée, sans défauts, pas de peluche ou autre doudou dans le lit, pas d’oreiller ni de tour de lit. Et ce afin de prévenir au mieux le risque de mort subite du nourrisson.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *