Spread the love


Prendre soin de son corps, rester actif physiquement et manger de façon équilibrée font partie des bons réflexes pour maintenir une bonne santé physique et mentale. Mais avec l’âge, le cerveau vieillit aussi. Or, l’un des meilleurs moyens de renforcer la santé cérébrale passe par l’alimentation.

Ajouter certaines épices à ses repas influence la mémoire, l’apprentissage, l’humeur et la concentration. D’après Matt Webster, expert en nutrition interrogé par le quotidien britannique Bristol Live, voici les quatre meilleures épices qui aident à améliorer la santé du cerveau.

Le gingembre

Le gingembre améliore la santé digestive, mais également la santé cérébrale. Cette racine contient des centaines de substances phytochimiques qui protègent contre le stress oxydatif, responsable du processus de vieillissement et de l’apparition de certaines maladies neurodégénératives.

Plusieurs études ont prouvé que le gingembre peut améliorer les fonctions cognitives et renforcer la mémoire. Il serait un excellent stimulant cognitif, protégerait le cerveau des dommages causés par les radicaux libres, et augmenterait le niveau de sérotonine et de dopamine, des antidépresseurs naturels. Il peut contribuer à ralentir la progression de la maladie d’Alzheimer.

Le gingembre s’intègre sans problèmes dans les soupes, les sauces et les assaisonnements, mais aussi dans les plats sucrés comme les gâteaux et les biscuits.

Le curcuma

Cette épice riche en nutriments est composée principalement de curcumine, un neuroprotecteur qui contribue à maintenir l’acuité cérébrale. Elle contribue à renforcer les fonctions de la mémoire, à réduire le brouillard cérébral et à améliorer la cognition.

Des études ont montré que la curcumine augmente les niveaux de l’hormone de croissance BDNF, qui est réduite chez les patients atteints de la maladie d’Alzheimer. D’autres recherches montrent que la curcumine possède des propriétés importantes telles que des propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires, antimicrobiennes, antiprolifératives, antitumorales et antivieillissement.

Si vous n’aimez pas son goût dans vos plats habituels, vous pouvez la consommer sous forme de lait d’or. Il s’agit d’une boisson chaude à base de lait d’avoine, curcuma, poivre noir et cardamome.

La cannelle

La cannelle regorge d’antioxydants et préviendrait l’accumulation de protéines dans le cerveau, liée aux maladies d’Alzheimer et de Parkinson. Non seulement elle favorise l’apprentissage et la formation de nouveaux souvenirs, en aidant les neurones à former de nouvelles connexions, mais elle est également riche en antioxydants qui protègent le cerveau des dommages liés au stress.

Vous pouvez saupoudrer de la cannelle sur vos boissons chaudes, l’incorporer à vos flocons d’avoine matinaux ou la savourer sur une brioche tiède.

Le poivre noir

L’une des épices les plus utilisées au monde est également bénéfique pour le cerveau. En effet, le poivre noir est composé de pipérine, une substance gorgée d’antioxydants. Il protège ainsi les cellules cérébrales saines contre les dommages du temps et du stress.

Le poivre noir renforce également les fonctions cognitives et la mémoire en stimulant les voies chimiques vers le cerveau. Une étude menée sur des rats atteints de la maladie d’Alzheimer a révélé que la pipérine améliorait la mémoire. D’autres recherches ont démontré que l’extrait de pipérine peut réduire la formation de plaques amyloïdes dans le cerveau, qui sont des cellules protéiques dommageables liées à la maladie d’Alzheimer.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *