Spread the love


C’est un sucre extrait de l’écorce de bouleau, qui est utilisé soit à table comme alternative au sucre “classique” (de canne ou issu de la betterave), soit dans les ingrédients de produits transformés.

Le xylitol, souvent choisi pour son faible indice glycémique, ne serait pas si bon que ça pour la santé. C’est du moins ce qui ressort d’une nouvelle étude scientifique, parue dans la revue European Heart Journal (Source 1) le 6 juin 2024.

Un risque dont il faudrait être conscient

Des chercheurs de la Cleveland Clinic (Ohio, États-Unis) ont en effet découvert qu’une consommation élevée de xylitol était associée à un risque accru d’événements cardiovasculaires (crise cardiaque, accident vasculaire cérébral…). Notons qu’un tel lien avait déjà été mis en évidence, par la même équipe de recherche, mais concernant l’érythritol, un autre substitut du sucre classique (saccharose).

Cette étude montre une fois de plus la nécessité immédiate d’étudier les alcools de sucre et les édulcorants artificiels, d’autant plus qu’ils continuent d’être recommandés pour lutter contre des maladies comme l’obésité ou le diabète”, a commenté le Dr Hazen, président des sciences cardiovasculaires et métaboliques au Lerner Research Institute de la Cleveland Clinic, et coauteur de l’étude. “Cela ne signifie pas qu’il vous faut jeter votre dentifrice s’il contient du xylitol, mais nous devons être conscients que la consommation d’un produit [en] contenant des niveaux élevés pourrait augmenter le risque d’événements liés à des caillots sanguins”, a ajouté le chercheur dans un communiqué (Source 2).

De l’importance de mener davantage d’études sur les substituts au sucre

Ici, les scientifiques ont constaté que des niveaux élevés de xylitol dans le sang étaient associés à un risque élevé d’événements cardiovasculaires sur trois ans, dans une analyse menée sur plus de 3 000 patients américains et européens. Sans donner davantage de détails dans leur résumé (notamment quant à ce qui constitue des niveaux élevés de xylitol dans le sang), les chercheurs indiquent avoir mené des tests précliniques leur permettant de découvrir que le xylitol augmentait le risque de thrombose (formation de caillot). Il modifierait également la capacité de coagulation des plaquettes sanguines, ce que ne ferait pas le glucose, qui est l’un des composants du saccharose.

Au vu de ces premiers résultats, les chercheurs estiment nécessaire de poursuivre les investigations autour du xylitol, notamment pour transformer ce lien de corrélation en lien de cause à effet. Dans l’attente, ils recommandent à tout un chacun d’évoquer avec un médecin ou diététicien sa consommation de xylitol et ses choix alimentaires, a fortiori en cas de pathologie cardiovasculaire.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *