Spread the love


Il y a des milliers de sortes de riz, commercialisées partout dans le monde. Elles proviennent de deux espèces : l’indica et le japonica. La première inclut le riz à longs grains, le riz thaï et le basmati. La seconde englobe le riz à grains courts et ronds, comme le riz de Camargue.

Parmi toutes ces sortes, le riz basmati est le plus apprécié des Français. Le magazine 60 millions de consommateurs a réalisé une étude sur les pesticides présents dans les riz basmati vendus en France. L’étude a mis en évidence des résidus dans quinze produits, soit plus d’un tiers de l’échantillon. Au total, neuf substances différentes ont été identifiées. Les riz basmati, à l’exception de ceux certifiés bio, sont les plus contaminés.

Les spécialistes ont également analysé l’arsenic inorganique, un cancérogène reconnu présent dans l’eau, et les aflatoxines, produites par des moisissures.

Le grand gagnant, noté 18/20, est le Carrefour Extra Basmati. 

Les meilleurs élèves sont les riz basmati bio et les riz de Camargue

La production de riz pose un véritable enjeu environnemental. Il s’agit d’une culture très gourmande en eau : pour faire pousser 1 kg de riz, il faut compter plusieurs centaines de litres d’eau, peu importe le type de riz choisi. Les spécialistes en agroécologie, cités par 60 millions de consommateurs, réfléchissent aux stratégies possibles pour modifier les modes de culture et utiliser moins d’eau.

Entre autres, les rizières rejettent de grandes quantités de méthane, et l’usage des pesticides est systématique dans les cultures intensives. La bonne nouvelle est que aucun produit testé par 60 millions de consommateurs ne dépasse la limite maximale de résidus. Les meilleurs élèves sont les riz basmati bio et les riz de Camargue, exempts de pesticides. En revanche, certains produits non bio contiennent des résidus potentiellement nocifs, dont deux sont interdits d’usage en Europe.

Pour bien conserver le riz cuit, il faut le placer au réfrigérateur rapidement

Bon à savoir, le riz laissé à température ambiante pendant quelques heures peut développer une bactérie qui provoque des désagréments intestinaux. Pour bien conserver le riz cuit, il faut le placer au réfrigérateur rapidement, puis le réchauffer à une température au-dessus de 60°C.

Source : 60 Millions de consommateurs N° 599 / FÉVRIER 2024

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *