Spread the love


Ingrédient majeur du régime méditerranéen, dont on n’a pas fini de vanter les bienfaits, l’huile d’olive dévoile ses nombreuses vertus au fil des études scientifiques. On sait que cette huile au goût puissant et intense a la particularité de neutraliser l’action du mauvais cholestérol dans les artères en l’empêchant de se déposer et de les obstruer. Et elle aurait également un rôle protecteur contre le cancer du sein et le cancer de la prostate.

Mais la liste de ses bienfaits santé ne s’arrête pas là. Les chercheurs de Harvard, aux Etats-Unis, ont en effet découvert que la consommation d’huile d’olive réduirait le risque de mourir de démence, quelle que soit la qualité globale de votre alimentation.

L’huile d’olive a un rôle protecteur pour le cerveau

« Une consommation plus élevée d’huile d’olive était auparavant associée à un risque plus faible de maladies cardiovasculaires et de mortalité, mais son association avec la mortalité due à la démence était inconnue » explique Anne-Julie Tessier, principale auteure de l’étude. « L’huile d’olive est riche en graisses monoinsaturées et contient des composés ayant une activité antioxydante qui peuvent jouer un rôle protecteur pour le cerveau » ajoute-t-elle.

Pour cette étude qui a démarré en 1990 et qui a duré 28 ans, les chercheurs ont suivi plus de 92 000 personnes d’un âge moyen de 56,4 ans, qui ne souffraient d’aucune maladie cardiovasculaire ou cancer au départ. Ils ont évalué la consommation d’huile d’olive tous les quatre ans à l’aide d’un questionnaire sur la fréquence alimentaire.

Au cours des 28 années de l’étude, 4751 décès liés à la démence sont survenus et les chercheurs ont constaté que les adultes qui consommaient au moins 7 grammes d’huile d’olive par jour (soit la moitié d’une cuillère à soupe), présentaient un risque de décès lié à la démence 28 % inférieur à celui des personnes qui ne consommaient que très peu ou pas du tout d’huile d’olive.

Bien choisir son huile d’olive

Privilégiez une huile d’olive vierge extra (pur jus de fruit qui n’est pas issu d’un assemblage), de première pression à froid (extraction traditionnelle). Préférez également un conditionnement en bouteille de verre teintée ou, mieux, en bidon métallique, qui protège l’huile de la lumière, empêchant ainsi son oxydation.

En revanche, entre une huile légère, équilibrée, ou fruitée c’est à vous de jouer : il n’y a qu’en la goûtant que vous saurez laquelle enchante le plus votre palais.

Source : Consumption of Olive Oil and Diet Quality and Risk of Dementia-Related Death, Jama network, mai 2024

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *