Spread the love


Nous savons aujourd’hui que les PFAS ou « polluants éternels », des composés chimiques qui se dégradent difficilement, se retrouvent dans l’eau, dans l’alimentation et dans de nombreux produits du quotidien comme les produits d’hygiène.

La proportion des fruits et légumes contaminés a presque triplé en dix ans. Pourtant, les PFAS sont nocifs pour la santé”, déplore 60 Millions de consommateurs au sein de son nouveau Hors-Série (juillet-août 2024).

Les substances per-et polyfluoroalkylées, plus connues sous le nom de PFAS, réunissent une large famille de plus de 4 000 composés chimiques. Depuis les années 1950, ils sont utilisés dans différents produits de consommation et plusieurs domaines industriels. Parmi eux, le textile, les emballages alimentaires, les cosmétiques ou encore les produits phytosanitaires. De nombreuses études, dont une particulièrement récente (février 2024) publiée dans The Journal Environment, révèle que les PFAS présentent différents dangers.

Les PFAS sont de potentiels perturbateurs endocriniens ou classés cancérogènes, mutagènes et toxiques

Entre 2011 et 2021, plusieurs ONG dont Générations futures et Pesticide Action Network (PAN Europe) ont retrouvé 31 de ces substances [les PFAS, ndlr] dans les fruits et légumes issus de l’agriculture conventionnelle consommés au sein de l’Union européenne (UE). En dix ans, la proportion de fruits et de légumes contenant au moins un résidu de PFAS à usage agricole a presque triplé (+ 220 % pour les fruits et + 274 % pour les légumes)“, rapporte l’association de consommateurs.

Or, les PFAS s’accumulent non seulement dans l’eau et les sols, mais aussi dans le corps humain… La plupart sont de potentiels perturbateurs endocriniens ou classés cancérogènes, mutagènes et toxiques pour la reproduction. “Certes, la majorité des pesticides retrouvés reste en dessous de la limite maximale de résidus, mais ce seuil réglementaire ne tient pas compte de l’effet cocktail, encore peu documenté“, note 60 Millions de consommateurs.

L’endive semble être le légume le plus contaminé

La France n’est pas épargnée par les PFAS : “Sur l’échantillon analysé, 29 % des fruits (notamment les raisins de table, les abricots et les melons) et 14 % des légumes cultivés dans l’Hexagone sont contaminés“, souligne l’association. Côté légume, l’endive semble être le plus contaminé (42%). Au niveau des fruits, il s’agit des fraises (37%).

Comment les PFAS se retrouvent dans les fruits et les légumes ? Le rapport précise qu’ils peuvent
provenir de la dégradation de certaines molécules, comme l’acide trifluoroacétique (TFA), ou avoir été
introduits délibérément par les industriels dans certains produits phytosanitaires afin d’améliorer
leur efficacité.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *