Spread the love


L’une des critiques majeures à l’égard du jambon blanc concerne la présence de nitrites et d’autres additifs. C’est exactement pour cette raison que nos autorités de santé recommandent de limiter la consommation de charcuterie à 150 g par semaine. Les nitrites, qui donnent au jambon sa couleur rose, ont été associés à l’apparition de différents types de cancers, y compris le cancer colorectal, le cancer du sein et le cancer de la prostate.

Les nitrites se décomposent en molécules cancérogènes une fois injectés dans la viande

En effet, lorsqu’ils sont injectés dans la viande, les nitrites se décomposent en molécules cancérogènes. «Ils sont directement incriminés, avec un niveau de preuve bien établi, dans les cancers de l’estomac et les cancers colorectaux, dont plus de 4000 nouveaux cas par an sont directement attribués à la charcuterie, mais aussi potentiellement dans d’autres types de cancers », précise Emmanuel Ricard, porte-parole de la Ligue contre le cancer et directeur des actions de lutte auprès de 60 Millions de consommateurs (Hors-série 142 S novembre/décembre 2023).

Le problème : pour se passer des nitrites dans le jambon, il faudra débourser 20 à 65 % de plus. C’est en tout cas ce que dénonçait l’association Foodwatch et la Ligue contre le cancer en avril 2023. « Les plus pauvres, encore une foie délaissés et plus exposés au risque de cancer« , souligne ainsi 60 Millions de consommateurs.

Certains jambons trop salés

Autre problème que l’on peut reprocher aux jambons : leur teneur en sel. « 2 tranches apportent presque la moitié des apports journaliers en sel recommandés (5g pour les adultes). C’est contre-intuitif mais les jambons contiennent aussi du sucre », déplore 60 Millions de consommateurs. S’il est recommandé de limiter le sel, c’est parce qu’il est incriminé dans l’apparition de l’hypertension, de cancers de l’estomac ou encore de rétention d’eau.

Il est toutefois possible de faire de meilleurs choix lorsque vous achetez votre jambon en supermarché. L’association met en avant les références trop riches en sel et en nitrites mais aussi celles qui sortent du lot par une meilleure qualité de produit pour la santé.

Voici les 3 jambons les mieux notés par 60 Millions de consommateurs

Certains jambons ont toutefois fait la différence par leur contenance. On retrouve parmi les mieux notés :

  • Fleury Michon, Le Supérieur Cuit à l’étouffée – 15,5/20
  • Fleury Michon J’aime le jambon – 15,5/20
  • Herta, Le Bon Paris à l’étouffée qualité supérieure – 15/20

Ces derniers sont aussi les mieux notés par l’application Yuka qui salue l’absence de nitrites et de sel nitraté.

Quels sont les références de jambon pointés du doigt ?

En ce qui concerne la quantité de sel, deux marques se distinguent par leur teneur excessive. Il s’agit du Jambon supérieur sans couenne de Carrefour bio et du Jambon supérieur sans couenne et sans additif d’Auchan, qui approchent la limite de 2,1 g de sel pour 100 g.

D’autre part, certains jambons ont été mis en évidence pour leur teneur en nitrites, avec un score jugé seulement « acceptable ». C’est le cas du Jambon supérieur sans couenne de la marque U, du jambon supérieur Label Rouge de Monique Ranou, du jambon supérieur Saint Alby vendu chez Lidl, et surtout du jambon supérieur Le Marsigny chez Aldi.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *