Spread the love


Si vous adorez le pamplemousse – dans une salade de fruits, sous forme de jus ou encore tout simplement avec une mini-cuillère de sucre en guise d’entrée, attention !

L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a émis une mise en garde concernant des interactions entre le pamplemousse et certains médicaments… La publication des autorités de santé, parue en octobre 2008, est en train de (re)prendre de l’ampleur sur les réseaux sociaux.

Une augmentation des effets indésirables des médicaments

De quoi parle-t-on exactement ? « Jusqu’à présent, seul le jus de pamplemousse est connu pour interagir fortement avec quelques médicaments. Il ne s’agit pas d’une réduction de l’efficacité de ces médicaments, mais d’une augmentation de la fréquence et de la gravité de leurs effets indésirables » précise l’ANSM.

Dans le détail, certaines substances présentes dans le jus de pamplemousse (la bergamottine et la 6,7-dihydroxybergamottine) auraient le pouvoir d’augmenter l’absorption intestinale de certains médicaments, avec pour conséquence « une majoration de leurs effets indésirables dose-dépendants, équivalant à un surdosage. »

La liste des médicaments concernés

Quels sont les médicaments concernés ? D’abord, des médicaments contre le cholestérol : la simvastatine (Zocor, Lodales) et l’atorvastatine (Tahor). Ensuite, des médicaments immunosuppresseurs : la ciclosporine (Neoral) et le tacrolimus (Prograf). Enfin, des médicaments pour le cœur antiarythmiques (Multaq, Procoralan), un médicament antidépresseur (Zoloft – sertraline) et un médicament anti-cancer du sein (Taxotère – docétaxel).

En revanche, aucune relation entre la consommation de jus de pamplemousse et une baisse d’efficacité d’un traitement antibiotique, anticancéreux ou contraceptif n’a été établie.

Si vous aimez vraiment le pamplemousse et que vous êtes dans l’obligation de prendre l’un de ces médicaments pour un temps plus ou moins long, envisagez de consommer d’autres agrumes en attendant la fin de votre traitement – oranges, mandarines, citrons…

Source : ANSM

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *