Spread the love


Cette nouvelle étude va vous faire réfléchir à deux fois avant de saler vos plats Des nutritionnistes de l’Université de Vienne ont mené une étude sur la population britannique. Les Anglais auraient tendance à saler la plupart de leurs plats. Or, cela n’est pas sans conséquence sur la santé. Selon les scientifiques, en salant tous les repas, vous auriez 41 % de risques en plus de contracter un cancer de l’estomac.

Ce n’est pas la première étude à incriminer le sel dans la survenue du cancer de l’estomac. Soyez vigilant lorsque vous salez vos plats, mais aussi avec les viandes, poissons fumés, charcuteries, plats préparés ou encore légumes marinés. Une forte concentration de sel agit comme une substance mordante et attaque la muqueuse stomacale. En effet, les aliments salés restent plus longtemps dans l’estomac. La paroi de ce dernier devient ainsi plus vulnérable aux autres substances cancérigènes présentes dans les autres aliments.

Les gros mangeurs de sel augmentent le risque de cancer de l’estomac de 41 %

Pour les besoins de leur étude, les chercheurs de l’Université de Vienne ont examiné une base de données de 471 144 adultes britanniques. Menée sur une période de 11 ans, la recherche a prouvé que les gros mangeurs de sel augmentaient leurs risques de cancer de l’estomac de 41 %.

Les scientifiques ont également tenu compte des autres facteurs de risque comme l’âge, et les choix de mode de vie comme l’alcool et le tabac.

Notre recherche montre également le lien entre la fréquence de l’ajout de sel et le cancer de l’estomac dans les pays occidentaux”, a déclaré l’auteur principal Selma Kronsteiner-Gicevic, nutritionniste à l’Université de Vienne.

Sel : quel est l’apport idéal ?

Le sel est indispensable à la vie, chez l’adulte comme chez l’enfant. Il contribue au transport des influx nerveux, à la contraction des muscles, et joue un rôle essentiel dans la régulation de la tension artérielle et le maintien de l’équilibre hydrique.

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail estime qu’un apport est correct à 6 g de sodium par jour. Il n’y a ainsi aucun risque d’être en excès et d’augmenter vos risques cardiovasculaires. En prenant l’habitude de déguster des plats faits maison, vous pourrez éviter les surplus de sodium, en ne rajoutant pas de sel.

Outre le cancer de l’estomac, les personnes qui ingèrent du sel en excès s’exposent à l’hypertension et à la rétention d’eau.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *