Spread the love


Les patients méritent mieux, mieux que de passer après les intérêts commerciaux. Voilà ce que déclarent 36 oncologues et défenseurs des patients, dans un commentaire scientifique publié ce 16 juillet 2023 dans la revue spécialisée The Lancet Oncology (Source 1). Désireux que les choses changent dans le domaine de l’oncologie, où les intérêts commerciaux ont pris le dessus selon eux, les auteurs de ce commentaire ont également établi des lignes directrices pour le développement d’un nouveau mouvement, d’une nouvelle donne, mettant le patient au cœur des soins contre le cancer : “Common Sense Onclology”.

L’oncologie a besoin d’une approche recalibrée qui est davantage centrée sur le patient et donne la priorité à des soins équitables contre le cancer. Une approche qui donne la priorité aux besoins des patients avec des traitements qui améliorent la survie et la qualité de vie, favorise la prise de décision éclairée et garantit que ces traitements sont accessibles à tous les patients”, écrivent les auteurs dans leur résumé.

Remettre l’intérêt du patient au cœur de la recherche

Les auteurs déplorent un changement majeur au cours des dernières décennies : le passage d’essais cliniques principalement financés par des fonds publics, en faveur des patients, à des essais cliniques financés par l’industrie pharmaceutique, et visant à obtenir à tout prix une approbation réglementaire ou un avantage commercial.

Ils estiment que cette mainmise de l’industrie sur la recherche clinique a créé un système principalement axé sur les nouveaux médicaments anticancéreux, au détriment de l’étude de nouvelles approches en chirurgie, en radiothérapie, en soins palliatifs ou encore dans le domaine de la prévention. Bref, la recherche se serait ainsi peu à peu éloignée des réels besoins des patients.

Via leur mouvement “Common Sense Oncolgy”, les auteurs invitent le monde de la recherche en oncologie à faire mieux pour les patients, notamment en :

  • veillant à ce que les essais cliniques utilisent et rapportent les résultats qui comptent pour les patients ;
  • favorisant l’esprit critique des oncologues, pour prendre des décisions cliniques judicieuses et en faveur des patients ;
  • améliorant la compréhension du public et des patients concernant les options de traitement contre le cancer.

Leave a Reply

Your email address will not be published.