Spread the love


Pour un dépistage le plus précoce possible du cancer du testicule, il est important de palper régulièrement ses testicules à la recherche d’un éventuel nodule.  Dr. Marc Galiano, urologue, explique comment s’y prendre. 

Comment s’auto-palper les testicules ?

C’est très simple : les testicules, ça s’examine un peu comme si on avait des moufles. On met son testicule sur la pulpe de ses trois doigts. Le pouce en opposition. Il faut faire rouler le testicule d’avant en arrière entre le pouce et les doigts.  

Il y a deux renflements, un au-dessus, qu’on appelle la tête de l’épididyme. On fait glisser ses doigts, on arrive sur la queue de l’épididyme. Si on fait remonter tous ses doigts, on arrive sur le cordon spermatique. Il y a un gros spaghetti dur. C’est le canal déférent, mais un testicule en soi, c’est totalement lisse. On ne doit rien sentir dedans. Si jamais on sent comme un petit nodule, même d’une taille d’une lentille, cela peut faire l’objet d’une consultation.

Pourquoi s’auto-palper les testicules ?

Parce qu’il y a deux grands pics de fréquence du cancer du testicule. C’est 20 ans et 40 ans. Donc le propos, c’est de se palper une fois par semaine sous la douche, correctement. Alors si on ne sait pas le faire, on va voir l’urologue ou l’andrologue. Mais la palpation en elle-même, n’est pas compliquée

Mais il faut la faire régulièrement, une fois par semaine, sans évidemment développer une angoisse et se palper toutes les deux minutes les testicules. ça ne sert à rien. Une fois par semaine, c’est largement suffisant.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *