Spread the love


61 214 nouveaux cas de cancer du sein ont été rapportés en France pour l’année 2023. Autre chiffre important, le cancer colorectal touche, lui, plus de 43 000 patients chaque année. Des méthodes de dépistage existent pour détecter la maladie au plus vite. Une nécessité quand on sait qu’un cancer colorectal diagnostiqué tôt se soigne dans 9 cas sur 10. Mais, selon deux études publiées par Santé Publique France mardi 11 juillet 2023, le pays reste à la traîne pour le dépistage de ces deux cancers.

Concernant le cancer du sein, les femmes âgées de 50 à 74 ans peuvent réaliser gratuitement tous les deux ans un examen clinique des seins et une mammographie. La participation à ce programme est faible en France et diminue depuis le début des années 2010. « Elle a été impactée par la pandémie récente. Au niveau national, après avoir augmenté jusqu’en 2012 pour atteindre un pic autour de 52 %, elle était en diminution pour atteindre 48,5 % en 2019. Au cours de l’année 2020, elle a chuté à 42,6 %, puis a remonté à 50,6 % en 2021. Si la participation de l’année 2021 a en partie compensé le déficit de l’année 2020, celle de la période 2020-2021 reste inférieure à celle de la période 2018-2019 », résume Santé Publique France.

Un kit de dépistage en pharmacie

Et des inégalités subsistent dans le pays rapporte l’étude : « Au niveau territorial, on observe un gradient géographique depuis la mise en place du programme avec les niveaux de participation les plus élevés sur un axe allant de la Bretagne à la région Auvergne-Rhône-Alpes et une participation très faible en Île-de-France et dans le Sud-Est ». Pour expliquer cette évolution, les auteures mettent en avant le « doute sur l’utilité du dépistage », « conséquence d’une moindre attractivité », « désertification médicale ».

Pour le cancer colorectal, la participation des Français au dépistage est seulement de 33 %. En effet, seulement un tiers des 50/74 ans renvoient tous les deux ans leur kit de dépistage du cancer colorectal. La participation n’a pas baissé de manière trop importante pendant l’épidémie de Covid-19. Toutefois, les chiffres « restent trop faibles par rapport aux recommandations européennes ». Aujourd’hui, il est possible d’obtenir un kit de dépistage directement dans les pharmacies ou en commandant le kit en ligne.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *