Spread the love


Lundi 10 juin débutait la semaine de prévention et de sensibilisation au dépistage ciblé des cancers de la peau. L’occasion de faire le point sur les dangers de l’exposition au soleil et de balayer certaines idées reçues, notamment en ce qui concerne certaines zones géographiques. 

Les pays et régions les plus à risque

Dans le monde, ce n’est pas en Afrique que l’on trouve le plus de cas de mélanomes, mais en Australie et en Nouvelle-Zélande. “Les pays avec le plus grand nombre de nouveaux cas sont de loin la Nouvelle-Zélande (35,1 nouveaux cas pour 100 000 personnes chez les hommes et 32,8 chez les femmes en 2000-2002), l’Australie et les États-Unis”, rapporte Cancer-environnement.fr à France 3 régions Pays de la Loire. 

Quant à la France métropolitaine, il est surprenant de constater que ce n’est pas le sud qui est le plus exposé à une surmortalité liée au cancer de la peau, mais le nord-est, et plus précisément le département de la Loire-Atlantique. “La Loire-Atlantique présente une surmortalité importante (+22 %) par rapport à la France métropolitaine”, indiquait en juillet 2023 la Ligue contre le cancer à propos du mélanome. Les raisons possibles ? “Les habitants de notre région s’exposent davantage entre 12h et 16h au soleil que ceux qui vivent dans le Midi. La couverture nuageuse et la brise dont bénéficie notre département (la Loire-Atlantique) peut donner l’impression que le soleil n’est pas dangereux et qu’il n’est pas nécessaire de se protéger”, expliquait alors la Ligue contre le cancer de Loire-Atlantique.

Les conseils pour limiter les risques 

Peu importe où vous habitez dans l’hexagone, voici quelques rappels pour une exposition au soleil prudente et responsable : 

. Mettre de la crème solaire SPF 50 de préférence ;

. Adapter l’exposition au soleil en fonction de son phototype ;

. Porter des vêtements sombres et protéger son visage ;

. Protéger les enfants ;

. Éviter le soleil entre 12h et 16h. 

Chaque année en France, 80 000 nouveaux cas de cancers de la peau sont diagnostiqués. En quarante ans, cette maladie a triplé. Dans la majeure partie des cas, c’est l’excès d’exposition au soleil qui est mise en cause.

Source : France 3 régions Pays de la Loire

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *